Les insurgés, tome 1 : Conquête – Elle Kennedy

Prix : 9.99€ (Numérique); 17€ (Papier)
Edition : Hugo Roman
Collection : New Romance
Date de sortie : 14/09/2017

Hudson Lane est la demi-soeur du leader des Souverains qui ont pris le pouvoir et instauré la loi martiale. Son frère a décidé de la marier à son second, ce qu’elle ne veut même pas envisager. Elle s’enfuit et risque la mort pour cette désertion. Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie qui a pris la tête des Insurgés. Elle ne peut lui révéler sa véritable identité. Entre ces deux-là naît une attirance immédiate, mais Connor n’est pas tout à fait prêt à accueillir une inconnue dans son groupe et Hudson va devoir lutter pour se faire accepter. Elle découvre ce que c’est que de vivre avec les Insurgés, les difficultés et les dangers du quotidien. Elle découvre aussi les histoires terribles qu’ont vécues ses nouveaux compagnons à cause des Souverains, en particulier celle de Connor et de sa famille. Mais son terrible secret va finir par être découvert, sa situation au sein des Insurgés est devenue plus que précaire. Connor va-t-il accepter qu’elle reste parmi eux ?

Après les romances sur le campus, Elle Kennedy s’attaque à la romance post-apocalyptique.

Hudson est une jeune femme qui vient de s’échapper de la ville et de s’éloigner de son frère pour rejoindre les insurgés. C’est une femme pleine de ressources mais qui sait qu’elle aura besoin des autres pour survivre à ce monde moitié dystopique moitié post-apocalyptique.
Connor est un leader, c’est lui qui mène un petit groupe d’Insurgés composé d’hommes ayant tous une spécialité. Il s’oppose à la venue d’Hudson dans son groupe car dans ce monde, il ne faut faire confiance à personne !

J’ai passé un bon moment avec nos deux protagonistes ainsi qu’avec l’équipe de Connor qui ont bien sûr chacun un comportement différent que ce soit envers les autres membres de l’équipe ou bien envers Hudson. Je n’ai même pas réussi avoir de préférence dans ce groupe de joyeux lurons, surtout parce que le premier tome ne donne pas assez d’éléments pour vraiment les cerner.

Je pensais ne pas aimer le mélange de romance érotique et la dystopie en un seul roman mais je dois dire que le tout était très bien dosé. Je suis néanmoins sceptique parce que dans ma tête encore, la dystopie reste un univers presque exclusivement young adult. Elle Kennedy a quand même fait un très bon travail car le risque était de tomber dans la facilité et d’exclure petit à petit le contexte dystopique de l’histoire pour ne préférer que le côté érotique, ce qui n’est pas arrivé ici. Il y a tout de même certains moments assez crus. Concernant l’intrigue, il était assez intéressant de se demander à quel moment le grand secret d’Hudson allait être découvert mais aussi quelle serait la réaction de Connor. Elle Kennedy a réussi à donner un tournant inattendu à cette révélation et qui bien sûr, donne matière pour le second tome.

J’ai été presque déçue quand j’ai fini le livre et surtout avec cette fin qui donne tellement envie de continuer l’histoire !

En bref, j’étais sceptique au début du roman mais j’ai de plus en plus aimé la relation Hudson/Connor. Ce ne fut pas un coup de cœur mais j’attends avec impatience la suite !

Publicités

WHAT I WANT #64

Cette semaine, deux sorties que j’attendais. Ça tombe bien, parce que je prévois de craquer !

21 Septembre

Il y a des mois, la guerrière Amani al’Hiza a fui sa ville natale sur le dos d’un cheval mythique avec un étranger mystérieux nommé Jin, ne cherchant que sa propre liberté. elle est maintenant en lutte pour libérer toute la nation désertique de Miraji d’un sultan sanguinaire qui a tué son propre père pour prendre le trône.

Lorsque Amani se retrouve plongé au coeur du régime -le plais du Sultan-elle est déterminée à tuer le tyran. Pour découvrir les secrets du Sultan en espionnant sa cour, elle essaie d’oublier que Jin a disparu au moment où elle devient le plus proche de lui, et qu’elle est un prisonnier de l’ennemi. Mais plus elle reste, plus elle se demande si le Sultan est vraiment le méchant qu’elle s’est imaginé, et qui est le véritable traître de sa patrie.

Oubliez tout ce que vous pensiez connaitre à proposde Miraji, à propos de la rébellion, à propos de djinn et Jin et le Blue-Eyed Bandit. Dans Le traitre au Trône, la seule certitude est que tout va changer.

Comment survivre quand il n’y a plus d’espoir ?

Avant la guerre, Eden avait la vie facile : air conditionné, glaces à gogo, journées entières à paresser sur la plage. Puis est venue la révolution, et tout a changé.

À présent, un groupe puissant qui se fait appeler la Meute de Loups a fait main basse sur la planète et ses ressources. Ils ont tout pris à Eden : ils ont tué sa famille et ses amis, ils ont détruit son foyer et l’ont emprisonnée. Mais elle refuse de se laisser mourir entre leurs mains. Elle est en possession des coordonnées du seul endroit encore neutre sur terre, la bien nommée île Sanctuaire, et va tout faire pour la rejoindre.

Lorsque Eden gagne finalement ses côtes, elle y rencontre d’autres résistants aux Loups, mais ce réconfort est rapidement écourté par la disparition de l’un de ses nouveaux alliés. S’enfonçant dans la jungle à sa recherche, le groupe découvre vite que l’île Sanctuaire est truffée de pièges mortels et recèle un ennemi inattendu.

Cette île se révèle encore plus dangereuse que le monde qu’Eden a laissé derrière elle, et pour être à nouveau libre, il lui faudra avant tout survivre.

 

Hollywood Dirt – Alessandra Torre

Prix : 9.99€ (Numérique); 17€ (Papier)
Edition : Hugo Roman
Collection : New Romance
Date de sortie : 07/09/201

Le superbe acteur Cole Masten divorce de sa femme, superstar elle aussi. Le mari parfait est maintenant le célibataire le plus sexy d’Hollywood qui se lâche dans des fêtes torrides. Un nouveau bad boy règne sur Los Angeles.

Summer Jenkins est une jolie jeune fille blonde aux yeux noisette qui vit dans un bled paumée de Georgie qui la rejette.

Et quand l’avion de Cole Masten atterrit sur l’aérodrome de campagne, tout le monde regarde déambuler cette star dans la ville et reste ébahi. Cole Masten vient visiter le lieu de son prochain tournage et amène Hollywood avec lui.

Et quand son chemin croise celui de Summer, elle saute sur l’occasion pour se faire embaucher.

Cole Masten est un sex-symbol et toutes les femmes craquent pour lui. Toutes les femmes sauf Summer qui n’aime pas son arrogance et sa manière de parler.

Mais là, il va être son patron pour les quatre prochains mois…

Il faisait partie de la brochette de Hugo Romans sortis la même semaine et au passage, c’est le premier que j’ai lu.

Cole est un acteur, star d’Hollywood, chouchou de ses dames, il est marié. Mais plus pour longtemps car il découvre que sa femme le trompe. Sa future ex-femme est pourtant bien décidée à lui voler une partie de son petit projet cinématographique, son petit bébé, son nouveau film qu’il comptait commencer à filmer quelques semaine plus tard. Il est donc forcé par son avocat de s’éloigner d’Hollywood et de se rendre à Quincy lieu où se passe l’action de son film. Il y fera la rencontre de Summer qui a déjà bien préparé le terrain pour décrocher un boulot.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Summer, elle n’a pas la langue dans sa poche et malgré les rumeurs sur elle, elle garde la tête haute même si elle n’oublie jamais ce que la petite ville lui reproche. Un point bonus également pour elle quand elle ne tombe pas en pâmoison devant le bel et riche acteur qui débarque en ville. Cole par contre, je l’ai beaucoup moins aimé. Je l’ai trouvé vulgaire, cru, très axé sur le cul, bref, dès le départ je ne l’ai pas aimé. Mais Cole + Summer, ça donne des étincelles, des piques lancées et des altercations qui ferait rire n’importe qui ! En mettant de côté les scènes crues, c’est une romance qui se battit peu à peu sur le lieu de tournage comme chez eux. Au final, pour une fois, ce n’est pas l’héroïne qui se rend à Hollywood mais une partie d’Hollywood qui se rend à elle.

Ce que j’ai aimé dans ce roman, c’est aussi la ville de Quincy. Surtout son existence réelle. Quincy est une petite ville où tout le monde se connaît, une ville où plusieurs habitants ont investi depuis des années dans Coca-Cola et on fait depuis fortune. Ce sont des habitants très secrets au niveau de leur fortune mais aussi très secrets à l’égard de leur ville. En lisant, j’ai vraiment eu l’impression de ressentir la chaleur du Sud et c’est bienvenu parce qu’en ce moment, il fait vachement frais !

Quant à la plume de l’auteure, je l’ai trouvé bien mais sans plus. J’ai été quand même déçue par la fin, rapide et abrupte qui aurait mérité un peu plus de longueur. Même remarque par rapport aux chapitres, trop courts et trop nombreux (112!).

En conclusion, se fut une bonne lecture mais quelques bémol ont freiné mon enthousiasme.

Wariwulfs, tome 1 : Sang à crocs – Kalypso Caldin

Prix : 3.99€ (Numérique)
Edition : La Condamine
Date de sortie : 07/09/2017

Un enlèvement. Une morsure. La vie d’Elana, barmaid de Los Angeles, bascule en une soirée. Lorsqu’elle se réveille, elle se sent… différente. Assoiffée de sang. Et elle découvre une monde qu’elle était loin de soupçonner jusqu’alors. Recueillie par une meute de loups -des Wariwulfs apprend-elle-, elle doit accepter la terrible vérité : elle est désormais un vampire. Mais apprivoiser sa nouvelle nature n’est pas simple alors qu’elle doit désormais supporter le troublant alpha de la meute. Réussira-t-elle à vaincre les démons qui la hantent depuis la nuit du drame ?

Attention, ne pas se fier au « Fantasy », c’est du fantastique voire de la romance paranormale !

Une bonne surprise ! Je lis rarement des bouquins au préalable publiés sur Fyctia mais je dois dire que Fyctia remonte le niveau des publication Wattpad grâce à Sang à crocs. Et quelle bonne surprise de découvrir que c’est une romance paranormale, sous-genre que j’affectionne mais pourtant délaissé par les maisons d’éditions (mais aussi par les lectrices).

Mais qu’est-ce que ça raconte ? J’y viens ! Elana est une femme de 25 ans, tout ce qu’il y a de plus banale, normale bref, elle est humaine  jusqu’au soir où elle se fait attaquer, violer et laisser pour morte dans une ruelle. Sauf qu’Elana se réveille pas tout à fait comme avant et elle découvre l’existence de créatures surnaturelles : vampires et wariwulf entre autres.

Voici donc ce qu’il se passe dans les premières pages. Le concept des wariwulf m’a intéressé (à commencer par son nom) mais plus Elana fait connaissance avec ces créatures et plus je me suis rendue compte de la ressemblance aux loup-garous (sachant qu’ils existent également dans ce monde). D’ailleurs leurs ennemis sont les vampries sanguinaires et Elana en fait la douloureuse découverte lorsqu’elle est capturée par des wariwulf.

Elana est clairement le type de personnage malchanceux jusqu’au bout. Sans oublier que son viol et la présence de son violeur/meurtrier/créateur dans sa tête ne l’aide pas des masses à surmonter son traumatisme. Mais elle n’est pas toute seule et peut compter sur le chef de la meute de wariwulf, Aaron, qui est est là pour la prendre sous son aile et l’aider dans sa nouvelle vie.

Concernant la plume de l’auteure, je l’ai juste adorée ! L’humour est présent à de nombreuses reprises, l’action également même si c’est à plus petite dose, je me suis régalée ! Bon par contre, côté intrigue, il n’y avait pas grand chose à se mettre sous la dent puisque le déroulement des événements sont assez évidents à deviner.

En conclusion, une bonne surprise pour un premier tome même si l’intrigue mériterait un plus gros travail.

Myria, tome 1 : La fille du général – Mylène Régnier

Prix : 5.99€ (Numérique)
Edition : Collection Infinity (MxM Bookmark)
Date de sortie : 23/08/2017

Officiellement, Alicia Delgado est une Singulière, une personne possédant un pouvoir spécial, à la différence des Réguliers, sans pouvoirs, ou des hybrides comme les loups-garous. Officieusement, c’est une autre histoire qu’Alicia est bien décidée à garder pour elle.

Car, voyez-vous, Alicia a un plan. S’inscrire à la faculté de Myria, devenir la meilleure, trouver un bon poste, devenir la meilleure, monter en grade, être toujours la meilleure, et gagner un paquet de thunes. Pour acheter un paquet de chaussures. Et si, au passage, elle peut sortir avec un de ses supérieurs sexy et boire un coup avec sa meilleure copine rouquine, pourquoi se priver ?
C’était donc son plan, et personne, absolument personne, n’aurait dû l’en faire dévier. Mais le meurtrier qui la fait chanter en a décidé autrement, et il est peut-être temps pour Alicia de changer ses objectifs et de dévoiler qui elle est.

Le résumé était prometteur et j’étais prêt à affronter un sans faute de la part de MxM Bookmark. Mais, malheureusement, ma lecture ne s’est pas passée comme je l’espérais.

Alicia Delgado est une Singulière, autrement dit, elle a des pouvoirs mais elle n’est pas tout à fait comme les autres Singuliers. Et elle s’efforce de dissimuler aux autres son véritable pouvoir et cache bien d’autres secrets. Elle vit tranquillement sur un campus qui forme les futurs soldats du pays quand une série de meurtre frappe l’établissement et la vise indirectement.

Bon très sincèrement, l’univers de l’auteure me faisait baver d’envie à la lecture du résumé et au tout début mais je ne l’ai pas trouvé très original pour autant mis à part pour le fonctionnement des loup-garous. Par contre, j’ai bien aimé le personnage d’Alicia, elle est déterminée à être la meilleure ainsi que son amie Madison, quelque peu excentrique. Il y a quelques scènes d’action et l’intrigue est au rendez-vous puisque jusqu’à la fin, je ne trouvais pas qui était le meurtrier mais on passe trop de temps à lire des explications longues avec énormément de prénoms, de titre, etc. qui se perdent dans la masse d’explications.

Là comme ça, on pourrait pensé que tout était parfait dans le meilleur des mondes : j’aime bien l’univers et les personnages. Et pourtant, la faiblesse de ce livre, c’est son écriture. Je l’ai trouvé peu voire pas fluide, l’enchaînement des scènes est laborieux tout comme celui des phrases. J’ai eu la nette impression que l’écriture se voulait plus soutenue par moment et j’ai dû relire plusieurs fois les mêmes phrases pour en comprendre le sens, ce qui n’est pas très agréable. J’ai eu mon lot de livre écrit avec un langage soutenu et pourtant, j’ai trouvé qu’ici les phrases ne faisaient pas sens à la première lecture (ni à la deuxième).

En conclusion, le monde de l’auteure est intéressant mais l’écriture peu fluide a gâché mon plaisir. Je ne suis pas sûre de vouloir lire la suite…

WHAT I WANT #63

Cette semaine, pas mal de sorties chez Hugo Romans et la plupart sont très alléchantes ! Voici ma petite liste de sorties pour cette semaine !

13 Septembre 

L’heure de gloire de McKenna est arrivée. Elle a intégré le groupe d’Olivia, la reine du lycée, et est invitée au bal de fin d’année par le frère de celle-ci. McKenna ne pouvait rêver mieux. Enfin… jusqu’à la fête d’anniversaire d’Olivia. Ce soir-là, une nouvelle, Violet, propose de jouer à « Léger comme une plume, raide comme la mort ». Durant la partie, elle imagine les morts de la belle Olivia, de la provocante Candice et de l’athlétique Mischa. Ces propos morbides mettent McKenna mal à l’aise mais, après tout, ce n’est qu’un jeu, n’est-ce pas ? Une semaine plus tard, le jeu n’a plus rien d’amusant : Olivia meurt dans un accident de voiture, exactement comme l’avait prédit Violet. Avec l’aide de son voisin Trey, McKenna cherche à découvrir quelle sorte de malédiction Violet semble avoir déclenchée. Plus la popularité de Violet grimpe, plus McKenna et Trey sentent que le temps presse. Le nouvel « accident » est pour bientôt.

14 Septembre

Le superbe acteur Cole Masten divorce de sa femme, superstar elle aussi. Le mari parfait est maintenant le célibataire le plus sexy d’Hollywood qui se lâche dans des fêtes torrides. Un nouveau bad boy règne sur Los Angeles. Summer Jenkins est une jolie jeune fille blonde aux yeux noisette qui vit dans un bled paumée de Georgie qui la rejette. Et quand l’avion de Cole Masten atterrit sur l’aérodrome de campagne, tout le monde regarde déambuler cette star dans la ville et reste ébahi. Cole Masten vient visiter le lieu de son prochain tournage et amène Hollywood avec lui. Et quand son chemin croise celui de Summer, elle saute sur l’occasion pour se faire embaucher. Cole Masten est un sex-symbol et toutes les femmes craquent pour lui. Toutes les femmes sauf Summer qui n’aime pas son arrogance et sa manière de parler.

Mais là, il va être son patron pour les quatre prochains mois

Beaucoup s’accordent à dire que l’amitié fille-garçon n’existe pas, débat qui continue de faire couler beaucoup d’encre. Et pour cause ! Dès que Loan et Violette se sont rencontrés, ça a été un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu’il n’avait d’yeux que pour elle.

Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changées : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l’a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément, un étudiant en école de commerce qui ne la laisse pas indifférente – chose que Loan se surprend à détester.

Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie de la dépuceler avant de passer à l’acte avec Clément, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez… mais après tout, il ne s’agit que d’une fois. Rien qu’une.

Pas vrai ?

Hudson Lane est la demi-soeur du leader des Souverains qui ont pris le pouvoir et instauré la loi martiale. Son frère a décidé de la marier à son second, ce qu’elle ne veut même pas envisager. Elle s’enfuit et risque la mort pour cette désertion. Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie qui a pris la tête des Insurgés. Elle ne peut lui révéler sa véritable identité. Entre ces deux-là naît une attirance immédiate, mais Connor n’est pas tout à fait prêt à accueillir une inconnue dans son groupe et Hudson va devoir lutter pour se faire accepter. Elle découvre ce que c’est que de vivre avec les Insurgés, les difficultés et les dangers du quotidien.

Elle découvre aussi les histoires terribles qu’ont vécues ses nouveaux compagnons à cause des Souverains, en particulier celle de Connor et de sa famille.

Mais son terrible secret va finir par être découvert, sa situation au sein des Insurgés est devenue plus que précaire. Connor va-t-il accepter qu’elle reste parmi eux ?

Mystérieux. Privilégié. Légendaire. Malcolm Kyle Preston Logan Saint, le businessman le plus sexy que Chicago n’ait jamais connu, ne vit que pour l’argent et les femmes. Beaucoup de femmes.

Toute sa vie, il a été harcelé par la presse dont le seul but est de prouver que sa vie, en apparence parfaite, n’est que mensonges et faux-semblants. Depuis qu’il est sur le devant de la scène, ses secrets sont plus en danger que jamais, mais il est bien décidé à les garder enterrés.

Plus pour très longtemps…

Chargée d’enquêter sur Malcolm et de révéler sa personnalité sulfureuse, Rachel Livingston est une jeune et séduisante journaliste. Elle travaille pour Edge, un magazine proche de la faillite. L’avenir de l’entreprise repose sur les révelations qu’elle écrira sur Malcolm Saint.

Déterminée à faire de cette histoire le tournant que sa carrière attend, elle n’aurait jamais pensé que le playboy puisse changer sa vie.

Succombera-t-elle à la tentation que représente Malcolm le sulfureux ?

Give Me Five Books #1 – 5 livres avec un personnage que vous détestez

Give me five books est un rendez-vous créé par Laura-passage qui m’a tout de suite plu. L’avantage, c’est que je n’ai pas à réfléchir aux thèmes, juste aux livres que je veux présenter ! Cette semaine, le thème est (comme le titre l’indique),  5 livres avec un personnage que vous détestez

 



Miss Dumplin 
de Julie Murphy –  La mère : C’est le cliché de la mère toujours parfaite sur elle, qui fait un régime pour rentrer dans sa robe et qui engueule sa fille parce qu’elle en prend pas exemple sur elle. C’est à cause d’elle que Will se préoccupe tant du regard des autres.

 

 

Un Palais d’épines et de roses de Sarah J. Maas – Tamlin : Voilà c’est dit et c’est fait. Quel gros égoïste celui-là !

 

 

 

 

Everything everything de Nicola Yoon– La mère : Là non plus je ne peux pas vraiment expliquer pourquoi sans spoiler le livre. Mais là aussi on a affaire à une égoïste !

 

 

 

A tout hasard de Jamie McGuire – Toute la ville : Erin vit dans une petite ville où il existe deux autres Erin. Quand ces Erin meurent dans un accident de voiture, quasiment toute la ville l’accuse d’être en vie alors que les deux autres ne le sont pas.

 

 

Meg Corbyn de Anne Bishop – Le contrôleur : Alors ça c’est vraiment un affreux personnage. C’est lui qui garde les prophétesses de sang dans une ferme pour qu’il puisse profiter et vendre leur prophétie. Comme Meg est très précieuse pour ses prophéties très exactes, il veut absolument remettre la main sur elle.

Chasseuse de Vampires, Tome 10 : Archangel’s Viper – Nalini Singh

Prix : 3.99€ (Numérique); 10.24€ (Broché); 7.17€ (Poche)
Edition : Berkley
Date de sortie : 26/09/2017
Service presse avec Netgalley

Once a broken girl known as Sorrow, Holly Chang now prowls the shadowy gray underground of the city for the angels. But it’s not her winged allies who make her a wanted woman–it’s the unknown power coursing through her veins. Brutalized by an insane archangel, she was left with the bloodlust of a vampire, the ability to mesmerize her prey, and a poisonous bite.

Now, someone has put a bounty on her head…

Venom is one of the Seven, Archangel Raphael’s private guard, and he’s as infuriating as he is seductive. A centuries-old vampire, his fangs dispense a poison deadlier than Holly’s. But even if Venom can protect Holly from those hunting her, he might not be able to save himself–because the strange, violent power inside Holly is awakening…

Nalini Singh a le don de me rendre accro à ses séries fantastiques. Ça fait déjà quelques années que je lis Chasseuse de vampires et l’effet qu’elle a sur moi est toujours le même. Pour tout vous dire, Chasseuse de vampire est l’une des première série « bit-lit » à laquelle je me suis intéressée.

Nous suivons Holly Chang depuis le premier livre. Rappelez-vous, elle a été infectée par Uram et cela l’a laissé… particulière. Durant les premiers mois, elle refusa de se faire appeler Holly et préférait largement le surnom Sorrow qu’on peut traduire par peine/tristesse/chagrin. En gros, c’était pour dire qu’elle ne serait plus jamais la même après cet événement, notamment parce qu’elle avait perdu ses amies et qu’elle avait assisté à leur mort horrible.

Plusieurs années ont passé entre le premier et le dixième tome. Holly a grandit, a réfléchi pas mal et a décidé de reprendre son prénom. Mais ça ne veut pas dire qu’Holly a oublié, au contraire. D’ailleurs, elle se bat toujours contre ses démons mais aussi contre ses pouvoirs nouvellement acquis. Dans ce tome, Venin et elle doivent enquêter sur une étrange attraction qu’à Holly vers plusieurs lieux mais aussi sur le contrat sur sa tête. Et ils devront surtout découvrir si cela signifie qu’Uram est de retour !

J’ai trouvé ce dixième tome un peu différent des autres. Il y a moins de scènes de sexe, moins de gestes affectueux entre les deux protagonistes. Tout ça pour nous faire comprendre qu’Holly et Venin se ressemblent plus au niveau de leur bestialité que de leur humanité. C’est comme si nous étions en présence de deux animaux sauvages qui tentent de s’apprivoiser. J’ai lu beaucoup d’avis où les lecteurs se plaignaient du manque de romance. C’est tout bête, mais je pense qu’au contraire, Nalini arrive à nous démontrer que toutes les histoires d’amour ne sont pas les mêmes. On avait à peu près le même cas entre Raphael et Elena même s’il y avait quelques attentions délicates ainsi que de la tension entre eux.

Je suis encore une fois sur le charme de l’écriture de Nalini Singh. Elle arrive à étendre toujours un peu plus son univers et à créer des personnages et des histoires uniques tout en ayant un lien entre elles.

En bref, si vous aimez toujours Nalini Singh et que vous souhaitez continuer sa série, vous devriez lire ce tome, bien entendu. Et puis je suis sûre que vous attendiez depuis longtemps de voir Venin et Holly ensemble !

 

Diabolic, tome 1 – S.J. Kincaid

Prix : 11.99€ (Numérique); 17.90€ (Papier)
Edition : Bayard
Date de sortie : 03/05/2017

« Avez-vous déjà observé un tigre ? Il possède une mâchoire assez puissante pour broyer l’homme le plus robuste, des muscles d’acier capables de traquer n’importe quelle créature. Pourtant, lorsqu’il attaque, il donne la mort avec une grâce aérienne ».
Un Diabolic n’est pas humain. Un Diabolic est programmé pour être fidèle envers une seule personne. Un Diabolic n’existe que pour protéger son maître. Quitte à donner sa vie. Quitte à en prendre d’autres.

Ce livre a été l’une de mes meilleures découvertes de l’année !

Dans un univers très futuriste, les Diabolic sont crées dans le seul but de servir et de protéger jusqu’à la mort une seule personne. C’est pourquoi les parents de Sidonia font l’acquisition de Némésis pour la protéger puisqu’ils sont plutôt bien placés dans le gouvernement. Plusieurs années plus tard, l’Empereur décide de les interdire. Mais Sidonia s’est tellement attachée à Némésis qu’elle n’arrive pas à se résoudre à l’abattre. Et elle fait bien parce que quelques jours plus tard, Némésis doit se rendre à la place de Sidonia à une convocation faite par l’Empereur lui-même.

Dans les premières pages, ce qui m’a le plus sauté aux yeux, c’est la complexité de l’univers de Diabolic et je me suis sentie perdue par l’usage de certains mots qui n’avaient pas été assez expliqués. Malgré tout, j’ai pris plaisir à découvrir l’univers sous la plume de S.J Kincaid. Je dirais qu’il faut quand même bien prêter aux explications, au vocabulaire etc. Sans oublier que l’action se passe exclusivement dans l’espace à bord de vaisseaux hyper sophistiqués où règnent complots et assassinats.

Némésis est un personnage assez déconcertant tout en restant sympathique et attachante. Elle a été programmé toute jeune pour ne protéger que Sidonia. Forcément, à ses yeux Sidonia est parfaite. Entre Sidonia et Némésis, une amitié quasi indestructible s’est forgée. Sidonia ferait tout pour Némésis et l’inverse est également vrai. Alors, quand Némésis est obligée de se faire passer pour Sidonia, elle tique car elle sera loin d’elle et ne pourra pas la protéger de la meilleure des façons.

Malgré le fait qu’elle ait côtoyé les humains depuis pas mal d’années, Némésis ne comprends toujours pas certaines émotions humaines, elle a parfois des réflexions tout à fait naïve mais on ne peut pas lui en vouloir. Par contre, elle se rend vite compte que ces émotions, il va falloir qu’elle les exploite en observant les autres. Némésis va de rencontres en rencontres, oscille entre les personnages détestables et attachants, le tout en ne s’éloignant jamais de son objectif : protéger et servir Sidonia.

Diabolic est un livre surprenant tant par son univers que par ses retournements de situation. L’intrigue est parfaitement exécutée et on se demande à chaque page ce que nous réserve l’auteure.

En conclusion, si vous vous en doutez encore, j’ai tout simplement eu un gros coup de cœur pour Diabolic. Malgré ses 600 pages, j’ai trouvé chacune de ces pages nécessaires et jamais superflues. Alors qu’il était destiné à n’être qu’un One-shot, Diabolic est devenue une trilogie pour mon plus grand plaisir !

WHAT I WANT #62

Trois sorties que j’attend avec grande impatience ! Les voici 🙂

6 Septembre 

J’ai une chose à vous avouer : je suis une serial crusheuse.

Un vrai cœur d’artichaut. Jusqu’à maintenant, j’ai eu très exactement VINGT-SIX coups de cœur. Mais comme ils ont débouché sur très exactement ZÉRO baisers, ça ne compte pas. En même temps, c’est une bonne façon de ne jamais prendre un seul râteau! Cassie, ma sœur jumelle, pense que ça craint. Sauf que Cassie n’a pas vraiment de problèmes avec les garçons, vu qu’elle préfère les filles. D’ailleurs c’est sa copine qui m’a présenté Will, alias LE mec parfait. Là, je le sens, mon crush numéro 27 sera le bon.

Enfin, je crois ?

Une histoire d’amour, de famille et de confiance en soi, par l’auteur de Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens.

7 Septembre

Il y a 11 ans, deux petites filles sont parties jouer dans la forêt, seule l’une d’elles est revenue…

Il y a onze ans, Jeanie et Stella sont parties jouer dans la forêt ; seule Stella est revenue… Aujourd’hui adolescente, elle aspire à passer un été doux et tranquille avec ses amis. Pourtant, la découverte d’un corps, dont la ressemblance avec Jeanie est troublante, va raviver des souvenirs enfouis depuis tant d’années. Stella va tout faire pour se remémorer et comprendre ce qui s’est passé lors de cette journée fatidique. Mais attention ! affronter les monstres du passé n’est pas sans conséquences…

L’histoire de la sirène qui aimait l’homme n’a pas d’âge, l’impossibilité de cette pulsion se noue à la manière des grandes tragédies et étouffe inexorablement l’héroïne. Pourtant, quand Galathée aperçoit Yvon, solitaire sur son bateau à voiles, l’amour la foudroie et la pousse à toutes les folies. Eperdue, désespérée, animée par un espoir aveugle, elle parvient à se faire une place dans la vie du jeune marin, mais qu’en est-il de son coeur?

Redécouvrez le conte d’Hans Christian Andersen à travers les témoignages des amants empêchés et vivez le drame comme jamais vous ne l’avez exploré : de l’intérieur.