Hopper – Laura Moods

hopper,-tome-1-671777-250-400


Londres. Emma Wise, jeune femme terre à terre, est engagée en tant qu’assistante plateau du prestigieux studio photo The Lab. Lorsqu’elle fait la rencontre d’Adam Hopper, l’un des photographes les plus doués du pays, elle ne s’attend pas à ce que sa vie change du tout au tout. Malgré une passion naissante, leur relation ne sera pas aussi idyllique que ce qu’Emma espérait. Pourquoi impose t-il une telle distance avec les autres ? Avec qui parle t-il la nuit au téléphone ? Et puis… qui est ce jeune garçon sur la photo cachée dans sa bibliothèque ?
Tôt ou tard, Emma sera rattrapée par le passé d’Adam et devra faire face à un choix qui risque de faire basculer sa propre vie.

J’ai pris 8 jours à lire ce livre… qui est pourtant court !

Au début de cette lecture, j’étais un peu réticente vis-à-vis des « remarques » en pensées de notre narratrice, j’adore pourtant ça dans Charley Davidson mais ici, ça ne colle pas assez avec le personnage d’Emma Wise.

Emma Wise est une jeune femme qui n’est pas sûre d’elle-même, elle est maladroite, rêveuse mais aussi naïve. Adam, lui, est très mystérieux, il cache un secret dangereux pour son entourage. Un secret qui va bousculer la vie d’Emma de façon irréversible.

Il y a beaucoup de référence à Cinquante Nuances de Grey que j’aurai voulu ne pas voir et je trouve cela déconcertant. Après avoir lu la première, j’ai ris, mais à la quatrième référence, ce n’était plus la même chose. Une seule aurait largement suffit. En tout cas, l’auteure est sûrement une fan ou bien elle se moque gentiment du livre, au choix.

Niveau intrigue, le début fait penser à Cinquante Nuances de Grey : la jeune fille qui découvre un nouveau monde et un homme pleins de mystères qui va ensuite s’ouvrir à la jeune fille, mais ensuite tout se précipite. Il y a une espèce de cassure au beau milieu du livre à partir de laquelle tout s’enchaîne tellement vite qu’on a du mal à suivre. Une nouvelle intrigue se développe et je n’ai apprécié ni le comportement d’Emma ni celui d’Adam.

En quelques pages seulement, c’est le grand amour entre Adam et Emma, elle le suit partout etc. Et pourtant, rien n’indique comment cet amour est né… (Deux-trois nuits avec un homme et pouf ! C’est l’amour ? Plutôt une obsession malsaine oui…)

En bref, je dirais que l’auteure aurait dû essayer de nous impliquer plus dans son histoire, de donner plus d’explications, de détails et de mieux exprimer les émotions de ses personnages.

La fin m’a coupé dans mon élan et pourtant, elle ne me donne aucune envie de lire la suite des aventures d’Emma.

C’est donc une déception pour moi.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s