Les Chroniques de Hallow – Marika Gallman

Les Chroniques de Hallow, tome 1 : Le Ballet des Ombres - Marika Gallman

J'adoreRésumé : Abby possède le pouvoir d’absorber l’énergie des personnes qui l’entourent. Un don dont elle ignore presque tout et dont elle se sert surtout pour dévaliser des galeries d’arts. Jusqu’au jour où elle fait la connaissance d’un policier qui semble porter en lui la capacité d’annuler son pouvoir… Leur rencontre va tous les deux les propulser dans un univers qui les dépasse et leur dévoiler la face cachée de Hallow, une métropole où même les ombres peuvent vous tuer.

Sans titre 1

Marika Gallman a su captiver mon attention avec Maeve Reagan. Les Chroniques de Hallow, c’est avant tout une couverture magnifique teintée de bleu. Ça tombe bien, c’est ma couleur préférée. Bref. Marika Gallman nous fait plonger dans un univers qu’elle a crée. Exit les vampires, zombies et autres, et bonjour les Kao !

Abby est une femme de trente ans, habitante de Hallow, une petite ville où les gens n’ont pas l’air très agréables, c’est une voleuse de talent qui ne s’est jamais fait prendre. Mais elle n’est pas seulement une pro du vol, elle possède aussi des pouvoirs, très utiles pour ses petits larcins. Cependant, Abby n’aime les utiliser qu’en cas de force majeure. En fait, on pourrait même dire que Abby n’aime pas la violence, elle n’aime pas se battre et l’idée de tuer quelqu’un la révulse. Mais bon, avec son pouvoir elle n’a pas tellement besoin de savoir se battre.

Dans ce premier tome, Marika Gallman ne fait que survoler ce nouvel univers, sans nous submerger de détails même si des explications nous sont fournies. C’est un peu comme une introduction aux futurs problèmes qu’Abby va affronter, elle a l’air d’être un aimant à problèmes d’ailleurs.

Le personnage d’Abby est captivant. Elle n’est pas intrépide, elle connaît ses limites et sait quand il faut fuir. Elle est aussi attachante, elle se pose des questions sur certaines de ses actions et s’en veut pour ses erreurs. J’imagine que plus les livres vont avancer et plus Abby risque de sombrer tant elle semble s’en vouloir.

Il y a quand même un petit cliché du parfait livre « romantique » qui a la vie dure. Je m’explique. Dans le fond, on a une femme et deux hommes. L’un est mystérieux, on ne sait pas vraiment ce qu’il veut à notre protagoniste, l’autre est gentil et est attiré par notre personnage principale mais un obstacle (Un très gros obstacle dans ce cas) se dresse entre eux et ils sont donc dans l’impossibilité de s’aimer… (ça sonne très Romeo et Juliette tout ça.)

En conclusion, l’univers est saisissant, il s’intègre parfaitement dans la vie « normale » d’Abby. L’histoire est très bien écrite et un petit truc qui m’a fait sourire, l’héroïne est Coréenne. (Et J’adooore la Corée!)

Je lirai avec plaisir la suite qui, j’espère, sortira très bientôt !

Et ne fais pas cette tête. Avec le rose pétant, tu ressembles à une barbe à papa malade.
— C’est du fuchsia, le repris-je.
— Tu me parles klingon, là.
— Tu parles klingon.
— Pas faux, admit-il. Je passe te chercher à 19 heures.

Publicités

13 réflexions sur “Les Chroniques de Hallow – Marika Gallman

  1. Ça m’a l’air très tentant tout ça! En plus, ça tombe bien, ça fait un moment que je cherche un livre avec une héroïne ou un héro asiatique! On n’en voit pas souvent. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s