Une braise sous la cendre – Sabaa Tahir

une-braise-sous-la-cendre,-tome-1-640961-250-400J'adore

Résumé : « Je vais te dire ce que je dis à chaque esclave qui arrive à Blackcliff : la Résistance a tenté de pénétrer dans l’école un nombre incalculable de fois. Si tu travailles pour elle, si tu contactes ses membres, et même si tu y songes, je le saurai et je t’écraserai. »

Autrefois l’Empire était partagé entre les Érudits, cultivés, gardiens du savoir, et les Martiaux, armée redoutable, brutale, dévouée à l’empereur. Mais les soldats ont pris le dessus, et désormais quiconque est surpris en train de lire ou d’écrire s’expose aux pires châtiments. Dans ce monde sans merci, Laia, une esclave, et Elias, un soldat d’élite, vont tout tenter pour retrouver la liberté… et sauver ceux qu’ils aiment.

Sans titre 1

C’est un livre qui était très attendu par beaucoup de personnes dont moi. J’avais même prévu de le lire en V.O mais au final, j’ai décidé d’attendre la sortie en version française.

Aucun regret, cette saga est prometteuse. L’histoire est bien écrite, l’univers nouveau, malgré une petite ressemblance avec Divergente au niveau des « castes ». Ici, les Erudits sont des esclaves que personne ne semble vouloir sauver, même la résistance est à cours de moyen, bref, ils semblent tous condamnés à une vie d’esclave, de torture, de maltraitance… Alors qu’ils sont censés être cultivés ! Malheureusement, dans ce monde, comme dans beaucoup, c’est la loi du plus fort qui règne. Les Martiaux sont des machines de guerre, ils tuent sans aucun scrupule et pour cause, ils sont entraînés depuis l’âge de 6 ans et sortent de leur école à 20 ans ! 14 ans de lavage de cerveaux, y a pas de soucis, ça vous transforme en machine à tuer.

Mais pas Elias, il est révulsé à l’idée de tuer, tout ce qu’il veut c’est sa liberté. Cependant,  par un concours de circonstance, sa liberté se retrouve retardée. Et heureusement car au même moment, Laia arrive. Laia est une érudite qui tente par tout les moyens de sauver son frère, enfermé dans une prison. Et ça ne va pas être une promenade toute gentille, humiliations et violence sont au rendez-vous.

J’ai adoré le personnage de Laia. A chaque fois qu’elle devait surmonter une épreuve, elle se disait dans sa tête que c’était pour son frère et qu’il valait tous les sacrifices. Laia est d’abord faible. Mais petit à petit, et c’est surtout marqué à la fin du tome, elle évolue. Elle devient forte et courageuse. C’est quelque chose que j’aime parce qu’un personnage qui reste sans évolution, c’est monotone. Elias, lui, ne m’a pas tellement marqué. Son hésitation entre Laia et son amie était trop présente même s’il fini par choisir à la fin (et encore, il hésite toujours, ahah). Bref, je l’ai senti moins courageux à la fin que Laia. Peut-être parce qu’elle a un but plus défini. Après, ce n’est pas un livre basé sur la romance, donc oubliez les phrases toutes mignonnes, etc.

En tout cas, j’ai hâte de lire le 2ème tome (qui n’est pas encore sorti). Ce 2ème tome sera peut-être un coup de cœur !

Une petite citation qui explique le titre du livre (et qui, j’en suis sûre, est très importante !) :

La vie n’est pas toujours ce que l’on pense qu’elle sera. Tu es une braise sous la cendre, Elias Veturius. Tu vas provoquer une étincelle et brûler, ravager et détruire. Tu ne peux pas l’empêcher.

Publicités

2 réflexions sur “Une braise sous la cendre – Sabaa Tahir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s