Phobos, tome 2 – Victor Dixen

phobos,-tome-2-701013-250-400

J'adore

Attention, la chronique peut contenir des spoilers par rapport au premier tome

Résumé : Léonor et les passagers du Cupido décident de descendre sur Mars malgré leur découverte à propos du programme Genesis. Dans le désert aride de la planète, ils doivent garder le sourire face aux caméras alors que des jalousies, rancoeurs et passions inavouées déstabilisent les jeunes couples.

Sans titre 1

Après l’excellent tome 1, je devais me procurer le deuxième dès sa sortie. Et le lire en quelques heures… C’est vous dire combien il m’a plu !

A la fin du tome 1, je voulais absolument lire la suite après un gros cliffhanger… l’auteur a récidivé et nous laisse encore une fois avec un cliffhanger.

Nous reprenons ce deuxième tome là où l’auteur nous avait laissé. Nos jeunes voyageurs de l’espace sont confrontés à un choix qui changera leur vie et surtout l’issue de celle-ci. Nous allons de rebondissements en rebondissements, certains mystère s’épaississent, d’autre sont résolus et d’autres encore s’ajoutent aux mystères déjà présents.

Des personnages qui n’étaient qu’à peine entrevus dans le premier tome sont ici plus développés et on s’attache à eux (Kenji…). D’autres, au contraire, on se met à les détester ! J’ai trouvé que certains personnages sonnaient un peu faux ici alors que dans le premier, ils étaient bien sous tous les rapports.

Je n’aime pas trop le choix de narration que l’auteur a choisi. J’ai l’impression d’être partout à la fois et parfois je me perds. Certes, cela apporte une certaine dimension à l’histoire, on sait ce qu’il se passe sur Terre ET dans l’espace, mais pour moi, il y a beaucoup trop de changements de points de vue.

Ce que j’aime particulièrement dans ces livres, c’est que Victor Dixen essaye de nous faire comprendre certains raisonnements scientifiques grâce à des schémas et certaines inventions farfelues se retrouvent réalistes avec ces schémas.

Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer avec nos protagonistes parce que chacune de leurs histoires sont tristes et ils se retrouvent traités comme des moins que rien, comme divertissement pour la planète sans que personne ne le sache ! Et arg ! J’ai envie de hurler et de tout casser tant s’est injuste pour eux. Mais bon, c’est un livre, je vais me calmer… Et enfin ! Nos voyageurs peuvent enfin espérer avoir une aide sur Terre !

La fin… Comme je l’ai dit plus haut, big cliffhanger qui annonce un troisième tome, alors que la saga aurait dû être une duologie. Je me pose encore la question, être folle de joie ou crier parce que je ne sais pas quand cette suite va être publiée ? Et quelqu’un veut-il bien arrêter cette sorcière de Serena McAbeille ?

Pour conclure, cette suite est superbe, on s’attache encore plus aux personnages mais à cause de cette narration qui me perds à chaque fois, ce n’est pas un coup de cœur pour moi.

Une petite citation pour la route :

N’empêche, rétorque Kelly. Quand je vois cette surface rouge, ça me fait penser à une pizza géante et pas bien appétissante. Heureusement que Serena, la pizzaïola de la téléréalité, s’apprête à balancer des ingrédients croustillants : nous. Tiens, en parlant de Serena, ça fait longtemps qu’on n’a pas vu son joli minois… J’espère qu’elle n’est pas morte, la pauvrette. Juste trop de peine à nous voir nous envoler loin d’elle pour toujours ; un excès de chagrin, ça peut tuer parfois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s