Grey – E.L James

grey---50-nuances-de-grey-raconte-par-christian-660924-250-400

pasmalRésumé : CHRISTIAN GREY contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu’au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l’oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d’émotions qui le dépassent. À l’inverse des autres femmes, Ana l’ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un cœur d’homme blessé derrière l’apparence glacée du magnat des affaires.
Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et le peu d’estime de soi qui le consume auront raison des sentiments de la jeune femme ?

Sans titre 1

Grey est un livre que j’aurai évité de lire si on ne m’avait pas dit de le lire pour me forger mon propre avis. C’est désormais chose faite.

Je m’attendais à ce que Grey dépeigne Christian comme un gros pervers, mais au final je l’ai trouvé plutôt mignon. Il commence à ressentir des choses qu’il n’a jamais ressenties, il veut faire des choses qu’il n’a jamais faites et il est très maladroit dans ce qu’il fait. C’est un peu le comportement d’un petit garçon qui a son premier coup de cœur. Je l’ai trouvé moins cru que certains héros masculins.

Bien entendu, on a quand même des références sexuelles. Dans sa tête, parmi toutes les choses qu’il veut faire avec Ana, il y a aussi la fouetter, lui donner la fessée etc. Donc ce n’est pas tellement un petit garçon qui parle. Être Christian Grey semble bien difficile entre ses deux réactions opposées.

Dans ce tome du point du vue de Christian, on reprend tout bêtement le premier tome de Cinquante nuances de Grey. L’auteure a également ajouté quelques scènes de plus et les réflexions de Christian dans sa tête (Remplaçant la déesse intérieure d’Ana). Malheureusement, j’ai trouvé ces réflexions parfois inutiles. Parmi les scènes « inédites », nous découvrons les rencontres et les messages avec Elena (Mrs. Robinson) et surtout nous voyons ce qu’il ressent envers cette Madame, une séance chez le Dr. Flynn et le plus important pour comprendre le personnage de Monsieur Grey : ses rêves et ses cauchemars. Nous entrons donc un peu plus dans le personnage de Christian, de percer ce mystère qui fascine tant Anastasia. Les toutes dernières pages m’ont fait de la peine pour Christian et par la même occasion, nous découvrons qu’il vit très mal la séparation avec Ana. Peut-être même plus qu’Ana elle-même ?

Une question que je me poserais toujours, comment Ana fait-elle pour ne manger que très peu et ne pas tomber dans les pommes ? Je trouve qu’E.L James a légèrement exagéré sur ce coup.

En conclusion, ce n’était pas si mauvais que je le croyais. Mais ce n’est toujours pas le livre de l’année.

Publicités

4 réflexions sur “Grey – E.L James

  1. J’ai peu apprécié ma lecture de la saga donc je ne lirai pas ce tome là mais c’est déjà chouette de voir que ce tome ne sert pas à rien et permet d’approfondir le personnage de Christian Grey 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s