Jeu Set Match #1 – Battista Tarantini

jeu-set-match,-tome-1---principessa-774237-250-400« Monaco s’apprête à inaugurer le célèbre tournoi de tennis des Masters 1000. Ella Rosenthal, jeune journaliste pour un prestigieux magazine sportif, est chargée de réaliser un reportage « glamour et vérités » révélant la face cachée de l’Américaine Cheri Meyers, joueuse prodige du circuit. Loin de la salle de rédaction, immergée dans un monde dont elle ne maîtrise pas les codes, Ella va devoir rivaliser d’aisance, et se fondre dans le luxe décadent de ces lieux d’exception afin d’écrire un article parfait. Elle est bien décidée à ne pas se laisser distraire de son objectif, et surtout pas par un homme ! Pourtant, dès son arrivée, Ella rencontre Luka Tessier, un médecin chargé des contrôles anti-dopage. Entreprenant et attentionné, il se rapproche peu à peu d’elle ; Ella est surprise, méfiante, puis le laisse faire et en redemande. Mais où qu’elle aille, elle croise le chemin du ténébreux Sevastian Novikov, un joueur redoutable, aussi arrogant que sexy, auquel rien ne résiste. Luka la charme et veut lui offrir la stabilité qui guérirait ses blessures ; Sevi la provoque et incarne tout ce qu’elle s’évertue à fuir. Dans les somptueux couloirs de l’hôtel Excelsior, s’installent de dangereux jeux de séduction où tous les coups semblent permis. Ella n’est pas à l’abri de se retrouver « Jeu set match » et de mordre la poussière… aussi scintillante soit-elle. »

Dès les premières pages nous rentrons dans le cœur de l’action ! On suit Ella, jeune journaliste plutôt centrée sur la mode, propulsée dans le monde du tennis et du grand tournoi qui se déroule à Monaco ! Palace, champagne et tennis, on découvre l’envers du décor du monde impitoyable du sport. Avec ces premières pages, j’étais un peu perdue. Certes, on rentre dans le vif du sujet mais tout va trop vite, certains prénoms ne sont pas expliqués et à chaque fois que je lisais le Masters 1000, je pensais à une compétition de poker ! Allez savoir pourquoi, j’ai pourtant lu le résumé, ahah ! En même temps, cette précipitation traduit également le fait qu’Ella se retrouve dans un monde qu’elle ne connaît pas, un monde dans lequel elle n’est pas à l’aise. Les débuts sont laborieux mais elle arrive à s’intégrer sans pour autant se coller à un personnage de paparazzi qui ne cherche qu’à avoir une bonne photo.

Le résumé nous promet un triangle amoureux et le voici, le voilà ! Sevastian Novikov, le tennisman russe surnommé le Tsar VS Luka, le beau médecin (chargé des contrôles anti-dopage, gloups). J’ai choisi mon camp sans aucune hésitation, vive Sevi ! Les quelques mots en russe parsemés dans le roman ont fait chavirer mon cœur. Et son comportement vis-à-vis d’Ella, son envie de la charmer… Bref je suis tombée sous le charme de Sevi. J’ai largement moins apprécié Luka et son comportement de mec parfait sans être un prince charmant non plus. Je comprends pourquoi Ella a d’abord préféré Luka mais leur relation est allée trop vite en quelques jours seulement, à tel point que je n’ai pas arrêté de lever les yeux au ciel à chaque fois que Luka faisait une apparition.

C’est également la première fois que j’aime autant un personnage secondaire. Le personnage de Cheri Meyers (celle qu’Ella doit interviewer) m’a paru très juste avec ce que pourrait ressentir une jeune joueuse propulsée sur le devant de la scène sans jamais pouvoir vraiment s’amuser. J’ai beaucoup aimé les discussions d’Ella avec Cheri, Ella cherche à percer les mystères qui entourent Cheri et « ses personnalités », à la comprendre tandis que Cheri essaye de se (re)trouver. A côté de la romance, cet aspect de l’amitié et de l’envie de se trouver m’a fait passer un super bon moment. Ça change des romances habituelles, en tout cas j’ai senti une réelle envie de l’auteur de faire passer un message et pas qu’au travers de la romance.

Il y a également quelques allusions à des romans New Adult, j’ai essayé de deviner à quels romans les résumés et personnages correspondaient mais parfois j’ai un peu bloqué (surtout face à l’un des derniers cité, Aiden ? Qui es-tu ?). En tout cas, j’ai trouvé ça amusant et ça m’a fait bien rire.

En conclusion, même si d’habitude les triangles amoureux sont chiants, on voit bien qu’Ella est tiraillée entre ce qu’elle pense vouloir et ce qu’il lui faut sans pour autant la rendre agaçante à outrance. Elle est aussi là pour le travail et ça se sent ! Le monde du tennis, inconnu au bataillon pour moi, est plutôt bien développé. Je ne sais pas si tout est vrai mais le décor est posé et s’articule parfaitement avec la romance. Pour moi, ce premier tome frôle encore une fois le coup de cœur. J’ai hâte de lire la suite ! (et de me mettre au russe!)

Publicités

6 réflexions sur “Jeu Set Match #1 – Battista Tarantini

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s