Calendar Girl, tome 1 : Janvier – Audrey Carlan

calendar-girl-tome-1-janvier-848488-264-432

resume-2

Quand Pretty Woman rencontre Sex And The City…

Mia Saunders rêve de devenir actrice, elle a quitté Las Vegas où elle vivait avec sa sœur et son père pour s’installer à Los Angeles. Mais elle va devoir revoir ses projets, car Mia a besoin d’argent, de beaucoup d’argent. Elle doit en effet rembourser les dettes de jeu de son père. Un million de dollars. Son ex-petit ami est celui qui a prêté de l’argent à son père, l’a fait tabasser et l’a envoyé à l’hôpital où il est dans le coma. Bref, il faut qu’elle protège son père et sa petite sœur qui est la prochaine sur la liste de Blaine. Elle ne voit qu’une issue, contacter sa tante qui possède une agence d’escorts. Celle-ci, trop heureuse de pouvoir aider sa nièce, lui propose un accord. Elle sera l’escort d’un homme différent par mois pendant un an. Chaque contrat lui rapportera 100 000 dollars. La jeune femme accepte et se prépare donc à sillonner les États-Unis et à rencontrer les hommes qui s’offrent ses services.

De mois en mois, nous allons suivre Mia dans ses différentes missions. Une Mia déterminée, sexy, drôle et généreuse. Une Mia qui s’est promis de ne pas tomber amoureuse, mais qui aura du mal tenir sa promesse.

Mia relèvera-t-elle le défi de sauver sa famille ?

avis

Prenons quelques minutes pour apprécier l’originalité du concept introduit par ce premier tome. La série va être divisée en 12, un client par tome, un mois différent, un endroit différent. Si ça c’est pas original ! Et je vais pas vous mentir, c’est plus le concept des douze qui m’a donné envie de le lire que l’histoire en elle-même.

Ce premier tome donne des explications sur la raison pour laquelle Mia est « obligée » de travailler en tant qu’escort girl. Son père doit un million de dollars à des gars pas très nets et, cerise sur le gâteau, son père est dans le coma et Mia est la seule capable d’éponger sa dette. Elle se tourne donc vers les escort-girls de luxe de son propre gré, forcément, ça paie bien et puis c’est comme prendre des vacances. Notez que j’use là de l’ironie car je trouve que même si c’est le choix de Mia, devenir escort n’est que la solution la plus simple et le fait de « généraliser » en disant clairement que devenir escort c’est une opportunité en or est dérangeant. Attention, il ne faut pas confondre escort-girl avec prostituée comme Mia l’apprend. Dans ce cas, l’escort-girl n’est pas obligée de coucher avec son client, mais elle peut quand même le faire moyennant un petit bonus juteux. Mia paraît soulagée sur ce point, pourtant, moins de 24h après avoir rencontré son client, que fait-elle ? Elle lui saute dessus ! Alors qu’elle disait qu’elle ne ferait rien avec celui-ci, la tentation était donc trop forte ? Wes, son premier client, s’empresse de donner une série de règle dont ne pas tomber amoureux… Comme quoi les règles sont faites pour être brisée, hein ! D’autant qu’on apprend au tout début que Mia est un cœur d’artichaut, elle tombe très facilement amoureuse… et souvent des mauvaises personnes ! Je doute fort qu’escort girl soit vraiment sa vocation puisque sa résolution de ne plus s’attacher voire de tomber amoureuse de n’importe qui tombe vite à l’eau. Et je me demande vraiment comment elle va se débrouiller avec ses onze prochains clients.

Parlons donc un peu de Wes. Wes est un homme (d’un âge inconnu puisque je ne pense avoir vu son âge indiqué quelque part) qui écrit des scripts pour de films à gros budget. Il est gentil comme tout, traîte Mia comme une princesse et souhaite du fond du cœur aider Mia dans son problème. En soi, il fait un très bon premier client pour Mia, et il aurait même pu être son dernier ! Malheureusement pour lui, Mia choisi sa propre destiné et elle veut à tout prix gagner elle-même les sous pour rembourser la dette de son père et j’aime beaucoup cet aspect de la personnalité de Mia. En même temps, si Mia avait décidé de rester avec Wes, il n’y aurait pas eu d’histoire…

En conclusion, un bon début qui m’a laissé quelque temps perplexe par le choix de carrière de Mia ainsi que par son comportement paradoxal mais j’ai été charmée par la débrouillardise de Mia (et par le fait qu’elle roule en moto !) et je suis curieuse par la suite des événements, par les prochains clients et leurs personnalités. Mia va-t-elle faire un choix parmi les douze ? Ou comme elle le dit, va-t-elle reprendre sa vie normale après avoir passé un an en tant qu’escort ? Bref, un de moins, plus que onze !

note 3et

Publicités

17 réflexions sur “Calendar Girl, tome 1 : Janvier – Audrey Carlan

  1. Ma note est assez similaire à la tienne. Personnellement je n’ai pas réussi à faire abstraction du fait qu’elle va changer d’homme à chaque tome… Du coup j’attends de voir comment ça va se passer avec le second tome ^^

    J'aime

  2. J’ai vraiment bien aimé ce premier tome. A la fin du court roman, je me suis dit : est-ce que tu donnes ton avis en fonction de la globalité de l’histoire avec les 11 tomes qui vont suivre ou est-ce que tu ne notes que ce premier tome sans l’aspect des 11 autres. Finalement j’ai choisi la dernière option, mais ça ne m’empêche pas de penser exactement comme toi. Le côté prostitution vers lequel peut tendre la finalité des 12 tomes me fait un peu (beaucoup) peur…

    Aimé par 1 personne

      1. OK. Effectivement à 10€ le volume c’est de l’escroquerie déguisée 😁 mais bon quand on voit que certains auteurs publient 150 pages à chaque rentrée littéraire et nous en demande 20€, on peut relativiser 😁

        Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s