Room Hate – Penelope Ward

room-hate-862107-264-432-1

resume-2Justin et Amélia sont amis depuis l’enfance. Ils ont même été amoureux à l’adolescence. Ils ont passé toutes leurs vacances dans la maison de la grand-mère d’Amélia, leurs parents respectifs étant souvent absents.
Quelques années plus tard, ils héritent de la maison.
Amélia, qui est institutrice, décide immédiatement d’aller passer ses vacances dans ce lieu qu’elle aime tant. Elle est loin d’imaginer que Justin a eu la même idée. Il débarque un matin avec sa guitare et sa petite amie Jade. C’est là que les choses vont se compliquer et que les incompréhensions du passé vont ressurgir. La cohabitation va s’avérer plus que difficile.

avis

J’avais commencé à lire Room Hate en VO il y a quelques temps déjà mais je m’étais arrêtée dans ma lecture pour une raison dont je ne me souviens pas, donc merci Hugo Romans de l’avoir traduit et publié, ça me donne l’occasion de le recommencer !

Room Hate commence avec un décès, celui de la grand-mère d’Amélia qui lègue sa maison à elle… et à Justin, un ami d’enfance (et son premier amour) qu’elle n’a plus revu depuis dix ans. Comme on l’apprend dans les quelques flashback du livre, dix ans plus tôt, Amélia quittait son île/ville natale et ne parlait plus à Justin. Et la voilà obligée de cohabiter avec lui pour les vacances. Justin vient, justement, avec sa petite copine pour les vacances. Premier malaise, Amélia se lie d’amitié avec celle-ci. Et moi qui pensait qu’elles allaient se détester, c’est râpé ! Deuxième malaise, Justin est carrément exécrable avec Amélia. Bon par contre, je ne suis pas sûre qu’on puisse vraiment parler de « haine » mais plus de colère mélangé de petites piques. Justin aurait pu être bien plus méchant que ça ! C’est un peu bête mais je m’étais attendue à des blagues physiques et à des crasses mais il n’y a rien de tout ça. Ça reste donc très gentillet dans les faits.

J’avoue avoir été intriguée par la raison de l’éloignement d’Amélia et je voulais savoir si la colère de Justin était justifiée, mais j’ai été carrément déçue quand Amélia s’explique à Justin et qu’on comprend les tenants et les aboutissements de cette histoire. Au final, ils se sont tellement bien expliqué que j’ai fini par oublier ce petit « couac » de départ, tout comme eux. Vers le milieu, un gros twist imprévu et surprenant fait rebondir l’histoire et m’a fait accélérer ma lecture. Ce twist était plus que bienvenue puisque je commençais à me lasser de la retenu de nos deux protagonistes bien qu’elle soit justifiée.

En refermant le livre, je me suis rendue compte que même sans avoir une intrigue très compliquée et très poussée, l’auteure a réussi à véhiculer beaucoup de messages (sur l’amitié et la fidélité, entre autres) au travers de son roman. Sans pour autant en ressortir secouée ou en larme, j’ai beaucoup aimé.

Cependant, ma lecture n’est pas un coup de cœur car l’une des choses que je déteste par-dessus tout dans un roman s’est retrouvée dans celui-ci. En effet, les dialogues manquaient cruellement de verbes de parole et j’ai dû à plusieurs reprises revenir en arrière pour ne pas perdre le fil de la conversation.

En conclusion, c’était une très belle histoire d’amitié puis d’amour qui m’a fait rêver jusqu’au bout. Dommage pour le petit défaut que je lui ai trouvé mais ça ne m’a pas empêché de passer un agréable moment.

note 4et

Publicités

5 réflexions sur “Room Hate – Penelope Ward

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s