Candidate – Christine Féret-Fleury

cover106056-mediumresume-2

Brillante étudiante en sciences politiques, Laure Meziani est la secrétaire personnelle de Pierre de Morangles, le candidat aux électorales du Nouveau Parti du Centre. La fascination qu’elle lui voue est sans borne, et, lorsqu’il semble enfin la remarquer, elle profite de ces heures volées sans penser au lendemain. Mais après leur première nuit, elle ne s’attendait pas à se réveiller à côté d’un cadavre ! Pas plus qu’elle ne s’attendait à plonger dans l’envers du décor qui accompagne cette mort aussitôt transformée en évènement médiatique et maquillée en en argument de campagne. Car si la vie de Laure lui semble s’arrêter, la campagne, elle, ne doit pas s’interrompre, et ce qu’il faut désormais au NPC, c’est surprendre… Quelle plus habile surprise qu’un nouveau visage, que personne ne connaît, que personne n’attend : celui de Laure. Alix de Morangles, charismatique veuve de Pierre et avocate renommée, a décidé de faire de la jeune femme la nouvelle candidate du parti, modulant son image, s’appuyant sur son ambition pour camoufler sa naïveté et son manque d’expérience. Première surprise, Laure sera la première conquise par ce défi : grimper les échelons, acquérir du pouvoir. Laure n’est pas si naïve ; elle sait qu’elle va devoir se battre pour se faire une place dans un cercle très fermé… et surtout pour y rester. Jusqu’où ? Jusqu’à quand ?

avis

Eh bien, cette lecture fut bien laborieuse ! Attirée d’abord par le résumé mais aussi par sa catégorisation (en YA/Jeunesse/Science-fiction(?)), je me suis rendu compte plus tard que ce livre ne pouvait ni être du jeunesse ou du young-adult et encore moins de la science-fiction. Déjà par le fait que la protagoniste a 26 ans mais aussi à cause du sujet assez sérieux comporte quand même des scènes adultes (sans tourner à l’érotique, mais presque quoi). Bref, ce n’est du tout jeunesse et c’est clairement un livre pour adulte, faites donc attention aux tags et aux catégories associées de certains livres qui sont parfois complètement à côté de la plaque.

Passons au plat de résistance, de quoi ça parle ? Eh bien, ça parle de Laure, l’assistante personnelle de Pierre de Morangles, candidat d’un nouveau parti, qui prend sa place à la mort de celui-ci et qui doit séduire son public en faisant valoriser sa jeunesse. Laure est prometteuse, elle est jeune, à fond dans la politique et elle se fait très bien manipuler. D’ailleurs une partie de l’intrigue tourne autour de qui manipule qui ? J’avoue ne pas avoir très bien compris la réponse à cette question (si tant est qu’il y en a une) parce que les motivations de certains personnages ne sont pas bien expliquées/exploitées même si on peut comprendre que la motivation principale, c’est le pouvoir.

Le décor se met très rapidement en place puisque dès les premières pages Pierre de Morangles meurt (au côté de Laura d’ailleurs, c’est pas joyeux joyeux mais c’est l’une des meilleures scènes de ce livre) et Laure se retrouve propulsée devant les médias (AKA la cage aux lions). J’ai dit au début que ma lecture a été laborieuse et elle l’a été car l’histoire est racontée à la troisième personne et que je ne me suis sentie que spectatrice. Je ne me suis donc pas attachée aux personnages et à leurs difficultés. D’autant plus que les points de vue alternent à chaque chapitre et que je n’ai pas pu me concentrer sur un seul des personnages et qu’il manque vraiment de descriptions pour aider le lecteur à se situer. Par contre, j’ai bien aimé ce début de livre qui était plutôt prometteur car Laure se fait peu à peu à son nouveau statut, que les bases de l’histoire sont posées et que c’est plutôt bien ancré dans l’actualité politique.

C’est ensuite que j’ai décroché peu à peu de l’histoire. En effet, même si l’histoire tourne autour de secrets de familles, de meurtres, d’adultère et de liaisons, j’ai trouvé que cela faisait trop de coïncidences fortuites et que le côté « thriller » et manipulation était accentué par les trop nombreux secrets/liaisons/meurtres sans pour autant bien les exploiter. Au lieu de ressentir l’envie de connaître ces fameux secrets, j’avais bien plus envie d’en finir avec ce livre qui partait trop loin pour ressembler à la réalité.

 En conclusion, c’est vrai que je n’avais encore jamais lu de livre qui abordait la politique (tout en restant de la fiction) et que je suis peut-être (sûrement même) passée à côté de ce livre mais mon ressenti est clair et net, j’ai avancé à reculons dans ma lecture et j’ai soupiré de soulagement quand je l’ai fini…

note 1et

Publicités

3 réflexions sur “Candidate – Christine Féret-Fleury

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s