The Field Party, tome 1 : Dans un silence – Abbi Glines

La vie de Maggie a volé en éclats il y a deux ans, lorsque son père a assassiné sa mère sous ses yeux.

Après avoir raconté tous les détails à la police, elle a décidé de ne plus jamais parler. À son arrivée au lycée de Lawton en Alabama, tout le monde la croit muette. Et personne n’aurait pu imaginer qu’elle se rapproche de West Ashby, le beau footballeur-star du lycée. Mais lors d’une soirée au campus, West confie ses peines à Maggie. Son père souffre d’un cancer qui le consume peu à peu. Maggie décide alors de retrouvrer sa voix seulement pour lui. Les secrets qui les lient vont-ils les amener à briser tous leurs silences ?

La collection New Way chez Hugo Romans a pas mal de pépite. Ce premier tome en est une. Je n’ai pas lu d’autres romans d’Abbi Glines et je ne pense pas que j’en lirais mais waouh ! elle sait écrire et elle sait bien jouer avec nos cœurs et nos émotions.

Je n’aime pas les histoires tristes. J’aime les histoires avec lesquelles je peux rire et être joyeuse. Là, je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de rire. Le cancer du père de West ne se prête pas vraiment au rire, ni la raison du silence de Maggie ni le double visage de West, partagé entre l’insouciance lycéenne et l’inquiétude de voir son père partir.

Non, franchement, je n’aime pas les histoires tristes. Pourtant, j’ai été transportée et charmée par ce roman, par l’écriture de l’auteure, par le traitement miracle qu’applique Maggie à West et West à Maggie. Ils sont tous les deux lycéens, des adolescentes, mais ils ont traversés des choses que peu ont déjà vécu et que peu comprennent. Cependant, ils savent déjà que pour s’en sortir, ils ont besoin de se parler, de se confier et de se soutenir l’un l’autre. J’ai plusieurs reprises failli lâcher ma petite larme tant c’était beau.

Je ne peux pas dire que l’histoire soit originale mais parfois, l’originalité ne fait pas tout et là, c’est clairement le cas. Maggie est le type de personnage que j’aime. Silencieuse, elle utilise son silence à son avantage mais elle est aussi prête à répliquer, ce qu’elle fait dans sa tête. Pendant pas mal de pages, on attend qu’elle prenne la parole pour s’adresse à d’autres personnes que West. Ses discussions avec West sont toujours super juste et elle a toujours le bon mot pour le faire réagir, à tel point qu’il était quand même difficile de s’imaginer qu’une jeune fille de dix-sept ans puisse tenir un discours pareil. Je pense que c’est à cause de son passé que Maggie arrive à viser juste. D’ailleurs, du passé de Maggie, on n’en apprendra pas beaucoup. Elle a juste envie de passer à autre chose, de se reconstruire une vie où elle pourrait ne plus jamais évoquer les détails de la nuit qui a changé sa vie et on la comprend bien. West est aussi un personnage très intéressant. Comme je l’ai dit plus haut, il a une double face, il est différent au lycée et chez lui et surtout, il est différent avec Maggie qui la touche au plus profond de lui.

Bon, il y a quand même un gros point noir. Si on tient compte de toutes les jeunes filles présentes dans ce bouquin, seule une n’est pas considéré comme une fille facile/profiteuse/… et c’est Maggie. Et toutes ces jeunes filles sont plutôt « malmenée » par West, qui se sert d’elles pour passer des bons moment. Après on comprend pourquoi Brady, le cousin de Maggie, ne veut pas que West s’approche d’elle…

Alors voilà, c’est le récit de deux adolescents qui se soignent mutuellement à cause/grâce aux épreuves qu’ils ont traversés. C’est beau, très bien écrit et j’ai passé un très bon moment mais j’ai eu beaucoup de mal avec cette vision réductrice de la femme.

Publicités

3 réflexions sur “The Field Party, tome 1 : Dans un silence – Abbi Glines

  1. J’ai tout aussi craqué dessus et il est bien au chaud dans ma PAL pour l’instant ^^

    Je dois t’avouer que je suis soulagée de voir qu’il t’a plu, peut-être qu’il me plaira également ! Et je suis complètement t’accord avec toi: l’originalité ne fait pas tout. Personnellement, ce n’est pas ce que je recherche prioritairement dans un livre. Je privilégie les sentiments qui me semblent bien plus importants… Un bouquin devrait tout simplement me faire vivre des émotions 😉

    Tu m’as également arraché un sourire à la « vision réductrice de la femme ». Il n’y a pas vraiment matière à rire mais je suis tombée sur tellement de romances avec cette vision-là que franchement, c’est presque devenu une normalité (je dis bien presque :P). Il faut croire que les femmes ne peuvent s’empêcher de se pâmer devant un beau spécimen masculin…

    J'aime

    1. Je me suis rendu compte après avoir rédigé mon avis qu’effectivement quasiment toutes les romances ont cette vision de la femme qui s’extasie devant un beau garçon. Mais ce qui m’a choquée le plus dans celui-ci c’est que toutes les filles soient considérées comme des salopes/putes (bref tu vois le genre) qui ne veulent avoir qu’un morceau de cette équipe de football américain. C’est ça qui m’a pas vraiment plu …

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s