The Innkeeper Chronicles, book 1 – Ilona Andrews

Prix : 72,35€ (Edition limitée)[Les 3 tomes sont aussi disponibles individuellements, en format numérique et en papier, beaucoup, beaucoup moins cher!]
Edition : Subterranean Press
Date de sortie : 31/05/2017

Meet Dina Demille, a nice Texas gal who runs a seemingly ordinary, quaint B&B.  But Dina’s inn is a magic, thinking entity; her fluffy Shih-tzu, Beast really is a beast; and her guests are the kind that no one on earth is supposed to know about:  guests like a dethroned galactic tyrant with a massive bounty on her head, the Lord Marshal of a powerful vampire clan, and a displaced—and superhot—alpha-strain werewolf.

So don’t expect a normal stay…and don’t stand too close, or you may be collateral damage….

Ah Ilona Andrews… Je vais leur vouer un culte à ce petit couple ! Ilona Andrews nous pond, encore une fois, un récit extrêmement original. Avant de lire mon avis, il faut savoir que The Inkeeper Chronicles n’était pas destiné à être publié, ils ont écrit pour le fun et ont publié sur leur site internet le premier en trois parties bien distinctes puisque ce sont différentes aventures (toujours avec le même personnages mais en soit ça devait être trop court pour en faire des tomes séparés). Bon après, je pense que les gens ont tellement aimé que c’est parti pour être publié par une ME.

Bref, trève de blabla ! On suit cette fois-ci Dina Demille, une jeune femme qui tient une auberge comme ses parents qui ont disparus. Mais ce n’est pas du tout une auberge comme les autres puisqu’elle obéit aux moindres souhaits de Dina (ouais, c’est super cool). Dina est ce qu’on appelle une aubergiste (Inkeeper en VO, ça fait bien mieux), elle doit accueillir des clients dans son auberge et se plier en quatre pour faire tout ce qu’ils souhaitent/veulent durant leur séjour. Petit soucis, Dina n’a qu’une cliente pour l’instant. Tout change quand elle rencontre Sean Evans, un loup-garou et Lord Arland, un vampire puisqu’ils demandent de rester dans l’auberge pour régler un soucis de voisinage…

Un loup-garou, un vampire, une fille, un triangle, Twilight ? Je vous vois venir avec vos insinuations. Mais, ça ne marche pas ici parce que Dina a déjà jeté son dévolu sur l’un des gars (et pas celui auquel vous pensez!) et n’hésite pas une seule seconde avec l’autre ! Et puis, vous allez me dire que des loups-garous et des vampires, c’est pas du tout original, c’est vu, c’est revu et c’est saoulant. Bah oui, mais non, parce que figurez-vous que les créatures surnaturelles viennent toutes de planètes différentes ! Oui, oui, vous avez bien lu, ils viennent carrément de différentes planètes ! En plus, les loups et les vampires peuvent et doivent combattre en armure super stylée pour être encore plus forts ! Et c’est avec ça qu’Ilona Andrews m’a encore une fois éblouie. Et attention, il n’y a pas que des vampires et des loups-garous, il y a une multitude d’espèces différentes et toutes ont des soucis plus ou moins graves avec leur planète ou des ennemis.

Le bouquin est divisé en trois parties qui, vous l’avez peut-être deviné, sont en fait trois tomes réunis en un seul. La particularité de ce livre, c’est qu’il inclut aussi de superbes illustrations !

Dans la première partie, Dina doit affronter avec ses amis une espèce qui utilise une sorte de chien de chasse (qui n’est pas vraiment un gentil toutou) pour attaquer l’oncle de Arland. Forcément, ça ne le rend pas super heureux le Arland et pour protéger son oncle, il s’enregistre dans l’auberge de Dina ! Bref, sans vous spoiler, hein, une nouvelle amitié naît !

Dans la seconde partie, Dina doit accueillir un sommet entre trois espèces qui convoitent une même planète et Dina doit rivaliser d’astuces et de diplomatie pour obtenir la paix sur cette même planète.

Enfin, dans la troisième partie, Dina doit sauver sa soeur et accueillir une espèce qu’aucun aubergiste ne veut accueillir…

Comme avec la plupart des personnages d’Ilona Andrews, Dina est une débrouillarde, elle se débrouille comme elle peut et avec ce qu’elle a, et ça ne l’empêche pas du tout d’user de la ruse pour parvenir à ses fins (Un peu comme Kate, hein!). Par contre, comparé à d’autres romans de l’auteure, on est plus concentrés sur l’histoire de ces créatures et de leur planète que vraiment sur le personnage principal. On a, bien entendu, l’histoire de Dina, sa vie « amoureuse » et son auberge mais comme à chaque tome on reste plutôt cloîtré dans l’auberge et qu’on découvre de nouvelles créatures, j’ai eu vraiment l’impression que c’est l’univers qui était plus accentué. Ce qui donne au final, un super résultat !

En conclusion, encore une petite pépite pondu par Ilona Andrews. Heureusement qu’elle revient petit à petit en force en France, parce que c’est vraiment une auteure qui vaut le coup ! J’espère que celui-ci sera traduit aussi !

Publicités

2 réflexions sur “The Innkeeper Chronicles, book 1 – Ilona Andrews

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s