Sauvages, tome 1 : Le dernier loup – Maria Vale

Prix : 12.99€ (Numérique), 22€ (Papier)
Edition : Milady
Date de sortie : 20/03/2019

Si je rejoins ma meute, je condamne l’étranger à mourir. Mais si je reste avec lui… je fais le pari que ce métamorphe et moi sommes assez forts pour l’emporter.

Reléguée tout en bas de la hiérarchie de la meute, Silver Nilsdottir n’a aucun espoir de voir sa vie s’améliorer, et encore moins de faire alliance avec un compagnon digne d’intérêt.

Jusqu’au jour où un étranger grièvement blessé fait irruption sur les terres de la meute. Silver saisit cette chance, en risquant le tout pour le tout. Sauf que Tiberius Leveraux est plus complexe qu’il n’y paraît et menace de faire basculer le fragile équilibre entre l’instinct sauvage des loups et l’ordre très strict de la meute…

J’ai découvert ce roman totalement par hasard en tombant sur la couverture VF (qui m’a fait penser à Mercy Thompson), le résumé m’avait intrigué donc je me suis lancée !

Ce que j’ai trouvé marquant dans ce roman c’est qu’il est beaucoup plus original que les banales histoires de loup-garou. Et le plus original c’est que, pour une fois, c’est la fille qui manque d’humanité. En effet, Silver est plus loup qu’humaine. En fait, elle déteste même être humaine et préfère largement être sous sa forme de loup. Elle n’est pas la plus forte mais elle est prête à faire n’importe quoi pour être intégrée comme un membre à part entière de la meute et cesser d’être l’une des plus faibles. Elle saisit l’opportunité que présente Ti quand il se pointe chez sa meute. Ti lui est un loup-garou comme on les connait ou presque, il n’a jamais pu prendre sa forme de loup dans la nature. Du coup, Silver ne sait pas vraiment se comporter en humaine tandis que Ti n’est pas un très bon loup, ils sont des opposés mais se complètent en même temps.

L’univers des loups est bien développé, dès le début les termes s’enchaînent (j’ai souvent dû revenir au début pour mieux les comprendre) ainsi que les traditions et l’explication de la hiérarchie de la meute. C’était tout de même assez compliqué puisque les noms des traditions etc. sont dans une autre langue. Compliqué mais intéressant.

J’ai plutôt accroché à l’écriture de l’auteure surtout parce que j’ai accroché à Silver et à son innocence et à son humour involontaire. Il n’y a qu’un point de vue dans ce roman et c’est vrai qu’il aurait été intéressant d’avoir celui de Ti aussi par occasion mais j’étais satisfaite avec celui de Silver.

Ce  qui m’a assez gêné c’est que l’intrigue et la gueguerre entre les loups-garou et les loups n’est pas assez bien exploité. Ce qui fait que qu’à la fin on ne comprend pas tout vu que le contexte n’était pas expliqué.

En conclusion, c’était un bon premier tome et je ne sais pas si je me laisserai tentée par la suite vu que le second tome est d’un point de vue exclusivement masculin (et si vous  me connaissez, je lis peu de livres avec un pdv masculin)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s