Chasseuse de Vampires, Tome 10 : Archangel’s Viper – Nalini Singh

Prix : 3.99€ (Numérique); 10.24€ (Broché); 7.17€ (Poche)
Edition : Berkley
Date de sortie : 26/09/2017
Service presse avec Netgalley

Once a broken girl known as Sorrow, Holly Chang now prowls the shadowy gray underground of the city for the angels. But it’s not her winged allies who make her a wanted woman–it’s the unknown power coursing through her veins. Brutalized by an insane archangel, she was left with the bloodlust of a vampire, the ability to mesmerize her prey, and a poisonous bite.

Now, someone has put a bounty on her head…

Venom is one of the Seven, Archangel Raphael’s private guard, and he’s as infuriating as he is seductive. A centuries-old vampire, his fangs dispense a poison deadlier than Holly’s. But even if Venom can protect Holly from those hunting her, he might not be able to save himself–because the strange, violent power inside Holly is awakening…

Nalini Singh a le don de me rendre accro à ses séries fantastiques. Ça fait déjà quelques années que je lis Chasseuse de vampires et l’effet qu’elle a sur moi est toujours le même. Pour tout vous dire, Chasseuse de vampire est l’une des première série « bit-lit » à laquelle je me suis intéressée.

Nous suivons Holly Chang depuis le premier livre. Rappelez-vous, elle a été infectée par Uram et cela l’a laissé… particulière. Durant les premiers mois, elle refusa de se faire appeler Holly et préférait largement le surnom Sorrow qu’on peut traduire par peine/tristesse/chagrin. En gros, c’était pour dire qu’elle ne serait plus jamais la même après cet événement, notamment parce qu’elle avait perdu ses amies et qu’elle avait assisté à leur mort horrible.

Plusieurs années ont passé entre le premier et le dixième tome. Holly a grandit, a réfléchi pas mal et a décidé de reprendre son prénom. Mais ça ne veut pas dire qu’Holly a oublié, au contraire. D’ailleurs, elle se bat toujours contre ses démons mais aussi contre ses pouvoirs nouvellement acquis. Dans ce tome, Venin et elle doivent enquêter sur une étrange attraction qu’à Holly vers plusieurs lieux mais aussi sur le contrat sur sa tête. Et ils devront surtout découvrir si cela signifie qu’Uram est de retour !

J’ai trouvé ce dixième tome un peu différent des autres. Il y a moins de scènes de sexe, moins de gestes affectueux entre les deux protagonistes. Tout ça pour nous faire comprendre qu’Holly et Venin se ressemblent plus au niveau de leur bestialité que de leur humanité. C’est comme si nous étions en présence de deux animaux sauvages qui tentent de s’apprivoiser. J’ai lu beaucoup d’avis où les lecteurs se plaignaient du manque de romance. C’est tout bête, mais je pense qu’au contraire, Nalini arrive à nous démontrer que toutes les histoires d’amour ne sont pas les mêmes. On avait à peu près le même cas entre Raphael et Elena même s’il y avait quelques attentions délicates ainsi que de la tension entre eux.

Je suis encore une fois sur le charme de l’écriture de Nalini Singh. Elle arrive à étendre toujours un peu plus son univers et à créer des personnages et des histoires uniques tout en ayant un lien entre elles.

En bref, si vous aimez toujours Nalini Singh et que vous souhaitez continuer sa série, vous devriez lire ce tome, bien entendu. Et puis je suis sûre que vous attendiez depuis longtemps de voir Venin et Holly ensemble !

 

Publicités

Noirs démons, tome 1 : Tout ce qui brûle – Suzanne Wright

Prix : 5,99€ (Numérique), 8,20€ (Papier)
Edition : Milady
Collection : Bit-Lit
Date de sortie : 21/04/2017

Membre d’un repaire de démons mineur, Harper Wallis mène une vie plutôt simple – si l’on ne tient pas compte de sa famille haute en couleur. Tout bascule lorsqu’elle découvre que son ancre, le seul démon capable de l’arrêter lorsqu’elle laisse libre cours à sa rage, est Knox, l’un des démons les plus puissants au monde.

Knox est bien décidé à l’obliger à admettre qu’ils sont liés – et à l’entraîner dans son lit. Il est prêt à tout pour la garder auprès de lui et la protéger contre ceux qui voudraient l’utiliser contre lui. Harper n’est pas sûre de vouloir l’un ou l’autre, mais elle n’est pas pour autant du genre à battre en retraite lorsque le danger rôde, que la menace pèse sur elle… ou sur lui.

Et attention, on a le paradoxe du mois : y a pas mal de choses qui m’ont dérangé dans cette lecture mais globalement j’ai passé un bon (voire très bon) moment avec ! Je suis Suzanne Wright depuis pas mal de temps avec la Meute du Phénix et la Meute du Mercure. Et j’avoue qu’avoir le même genre de bouquin avec des démons cette fois-ci, ça me semblait très intéressant !

Après avoir combattu une autre démone, Harper Wallis est convoquée dans le bureau du très grand, du très fort et du très puissant Knox. Ils se découvrent alter ego et Knox fera tout son possible pour protéger Harper d’un fou furieux qui cherche à l’atteindre lui en passant par elle.

Comme souvent dans les récits de Suzanne Wright, le personnage masculin est super fort, craint de tous, manipulateur, possessif et a du mal à accepter « non » comme réponse. Comme souvent, le personnage féminin est aussi super forte (mais pas assez pour résister à l’homme, hein), super dépendante et refuse au premier abord de céder au mec (bon, ça dure pas bien longtemps cette résistance). Et comble de la ressemblance : j’ai trouvé des passages qui reprenaient les mêmes phrases que celles du premier tome de la Meute du Phénix. Alors je ne sais pas si c’est la traduction qui l’a voulu, mais c’est franchement bizarre et ça donne l’impression de relire la même histoire avec les mêmes personnages que ceux de la Meute du Phénix. Et c’est marrant, parce que je trouve que même les personnages secondaires ont leurs homologues dans la Meute du Phénix…

Les très bons points, et ceux qui m’ont écarté l’envie de claquer à la fois Knox et Harper, c’est l’intrigue et l’univers. Je ne lis pas souvent des livres avec des démons en personnages principaux (sûrement parce qu’il n’y en a pas tellement, quand on y pense) et j’ai été surprise de voir que l’univers de Suzanne Wright s’intègre très bien avec celui des humains. C’est juste dommage qu’on n’explore pas assez tous les clans qui composent cet univers.

Cette histoire d’alter ego est également plutôt intéressante. L’alter ego chez les démons, ce n’est pas l’exact équivalent des âmes sœurs chez les loups. Ici, l’alter ego calme le démon et lui permet de se stabiliser et de mieux manipuler ses pouvoirs. Il est rare qu’un alter ego finisse par se mettre avec son alter ego et la plupart du temps, ils ne sont que meilleurs amis (voire rien du tout.) Bon ok, y a quand même des ressemblances avec l’âme sœur mais les petites subtilités font que j’ai quand même aimé découvrir ce nouveau lien !

 Enfin, l’intrigue est très axée sur la politique et même si je n’aime pas vraiment la politique, celle-ci est tellement bien menée jusqu’à la fin que je n’ai pas réussi à découvrir le coupable !

En bref, un premier tome intéressant bien que les personnages m’ont déconcerté au vue de leur ressemblance avec ceux de la Meute du Phénix. Les tomes suivants portent aussi sur Knox et Harper alors que la Meute du Phénix change de personnages principaux à chaque tome. J’espère que l’univers et la psychologie des personnages seront plus approfondis.

Lily Bound, book 1: Souljacker – Yasmine Galenorn

31338832

resume-2

(Petite traduction perso!)
Lily O’Connell, une succube, met son unique talent au travail. Elle possède Lily Bound, un salon érotique d’élite dans le district de Blood Night à Seattle. Quand un client fini mort dans son club et qu’elle apprend que le Souljacker, un ancien ami tatoueur devenu vampire qui a été enfermé dans un hôpital psychiatrique quelques années plus tôt, s’est échappé pour réclamer « son art », Lily sait qu’elle est la suivante sur sa liste. Avec l’un des tatouages du Souljacker sur sa cuisse et nulle part où aller, Lily engage Archer Desmond, un démon du chaos et un détective privé, pour traquer le vampire avant qu’il ne la traque elle. Mais elle ne s’attendait pas à tomber amoureuse d’Archer et ils disent qu’une succube qui tombe amoureuse détruira le coeur de celui qu’elle cherche à revendiquer…

avis

Séduite par le résumé de Souljacker (et aussi par sa couverture sombre), je me suis laissé tenter… Malheureusement, il n’a pas rempli toutes mes attentes.

Lily est une succube et pour survivre, elle est obligée d’aspirer le chi d’autres créatures surnaturelles. Mais un soir, l’un de ses clients meurt mystérieusement. Après une mini-enquête, elle découvre que c’est en fait le Souljacker qui est à l’œuvre…

Comme je le disais, ce livre avait tout pour me plaire : une héroïne, un meurtre étrange, des loups-garous, des vampires, des démons, des faes. Bref, tout ce que j’aime, réuni dans un seul roman. Mais les créatures ne font pas tout et j’ai trouvé que ce premier tome était plat, manquait d’action et les personnages n’avaient rien d’attrayant. Je m’explique, Lily est censée être le personnage principale mais je m’attendais à ce qu’elle soit badass et qu’elle botte des fesses étant donné son âge. Mais non, en six siècles, elle n’a jamais appris à se battre convenablement ce qui fait qu’au lieu de botter les fesses de ces ennemis, elle se botter les siennes. J’ai eu aussi un petit problème avec Archer, le soupirant amoureux de Lily. Avant même qu’il n’apparaisse dans le roman, on nous le décrit comme étant un démon puissant et pas forcément sympathique. Ah ! Je me sens trompée tellement Archer ne correspond pas à la description. Il est peut-être puissant mais tout en lui transpire la normalité, on est loin du démon puissant avec qui l’héroïne passe des nuits torrides. Sérieusement, Archer et Lily n’ont aucune alchimie ! C’était gravement… plat.

Passons au fond de l’histoire qui est plutôt intéressante. Le Souljacker est un vampire autrefois tatoueur, il est persuadé qu’en arrachant le tatouage de ses précédents clients, il retrouvera sa fibre artistique qu’il a perdu en devenant un vampire. Voilà, ça c’est original ! Mais Lily et ses potes ont calmé mon enthousiasme face à cette histoire. Ils passent leurs journées à discuter dans la cuisine de Lily et à évoquer des choses dont on n’a rien à faire ! Mince, y a un vampire tueur en série qui rode dehors et tout ce qu’ils trouvent à faire c’est de se bourrer…

Ce livre avait tout pour me plaire ! Et pourtant ses personnages ont gâché le potentiel du livre en rendant une enquête palpitante aussi morne que l’ascension d’une marche par un escargot… J’ai sauté pas mal de passage de blabla, c’est pour vous dire combien j’avais envie de finir ce livre. En bref, je suis super déçue par ce premier tome malgré l’univers et je ne lirais sûrement pas les suivants.

note 2et

Psi-Changeling, tome 15 : Serments d’Allégeance – Nalini Singh

psi-changeling-tome-15-serments-d-allegeance-863404-264-432-1

resume-2

L’équilibre entre les espèces a été bouleversé : l’accord Trinité promet une nouvelle ère de coopération entre les Psis, les humains et les changelings. Ennemis d’hier, alliés de demain, solitaires méfiants, tous sont prêts à entretenir la flamme de l’espoir. Mais les séquelles d’un siècle de conflit sont graves, et la tension est à son comble. Alors que l’enlèvement d’une femme risque de briser la paix, le Consortium échafaude de sombres desseins concernant le symbole de l’espoir de temps meilleurs : une enfant qui est à la fois Psi et changeling. Pour la sauver, une alliance improbable s’impose…

avis

Si vous n’avez pas lu les 14 tomes précédents, je vous déconseille très fortement de lire ce qui va suivre et de vous plonger le plus rapidement possible dans la série !

J’ai un truc pour Nalini Singh qui signe toujours de très belles romances paranormales et Psi-Changeling était vraiment l’une de mes séries préférées. Et oui « était » parce que ce tome 15 est en fait le dernier de la saga…

Il se passe vraiment beaucoup de choses dans ce tome 15 et ce n’est vraiment pas pour me déplaire, un petit sursaut d’action pour le dernier tome, c’est juste parfait ! Entre autre, les deux meutes se lancent à la recherche d’une compagne de la meute BlackSea avec l’aide des Psis « ami » des deux meutes. Mais ce n’est pas tout ! Il y a également une tentative d’enlèvement, un accouchement,  un meurtre de sang-froid, un heureux événement et la finalisation des liens qui unissent les deux meutes, les Psis, les humains et les oubliés. Tout cela sur fond d’accords au sein de Trinité (l’alliance inter-espèce) et de manigance du Consortium (le groupuscule qui condamne cette coopération inter-espèce) C’est donc un tome très complet que j’ai beaucoup aimé puisque j’ai pu revoir mes personnages préférés !

Mais ce n’est pas parce qu’il se passe beaucoup de choses que c’est un tome très complet. Dans les tomes précédents, il y avait un couple principal et quelques points de vue d’autres personnages qui évoluaient en parallèle. Mais dans ce dernier tome, on a le droit au point de vue de quasiment TOUS les personnages ! C’est un coup de maître de la part de l’auteure car elle a réussi à faire ça sans me perdre, comme j’ai l’habitude quand il y a beaucoup de points de vue différents. Mais… cette multitude de point de vue signe aussi un adieu à ces personnages. C’est un très bel adieu mais je me sens quand même nostalgique… On sent que les personnages ont tous évolués, ils ont grandi et ont parfois des réflexions très spirituelles ou très romantiques sans pour autant manquer d’humour.

La grosse surprise c’est que c’est la fin oui, mais c’est juste la fin des personnages « initiaux ». L’auteure prévoit un tout nouvel « arc » qui ne s’appellera pas Psi-Changeling mais Psi-Changeling Trinity  en référence à l’alliance entre les espèces pour une meilleure cohésion en opposition au Consortium qui semble gagner du pouvoir dans ce quinzième tome.  Ainsi, il y aura de nouveaux personnages et donc de nouvelles aventures et le premier tome sera sur Silver Mercant, l’assistante de choc de Kaleb Krychek !

En conclusion, ce tome était vraiment très bien même si j’ai préféré certains des tomes précédents mais maintenant j’ai envie que le second arc sorte très vite !note4et

The Mercury Pack, tome 2 : Force of Temptation – Suzanne Wright

30090807resume-2

Harley Vincent is resigned to life in the human world. Sure, being a margay shifter is half her nature, but life among humans gives her the freedom to roam and do as she pleases. That is, until anti-shifter extremists target her, putting her life in immediate danger.

When an old acquaintance and onetime fling, Jesse Dalton, shows up to offer the protection of his pack, Harley hesitates. She may have feelings for Jesse that go beyond their one-night stand, but life among shifters means giving over her independence to the needs of pack. Plus Mercury Pack has its own threat to face: a rich half-shifter is determined to claim their territory at any cost.

Jesse, who lost his true mate as a child, has wanted Harley since their night together, and he’s not letting her go again. They may not be destined for each other, but he knows she belongs to him and with his pack. Even if he can convince her to join him now, can he convince her to stay?

avis

Après la surprise du premier tome sur la meute Mercure, j’ai sauté sur l’occasion de lire le deuxième tome. Et ah ! Je trouve toujours que cette saga dérivée est un peu plus divertissante que la saga originelle.

Harley est une jeune femme, moitié humaine, moitié margay (« chat-tigre ») qui a décidé de rester avec sa tante humaine plutôt que dans son clan de margay qui ne vit que pour les plaisirs autodestructeurs. Elle côtoie donc les humains jusqu’au jour où Jesse, un loup de la meute Mercure, est informé qu’Harley est en danger. C’est là qu’on découvre que les deux ont un passé commun, douloureux certes, mais chargé d’alchimie. Jesse la prend sous son aile et l’accueille dans sa meute et c’est là que tout se goupille !

J’ai trouvé ce deuxième tome sur la Meute de Mercure un peu différent comparé aux précédents tomes et couples. En effet, cette fois-ci les deux personnages ne sont absolument pas des âmes sœurs et Harley n’est pas de la même espèce que Jesse, introduisant ainsi le premier couple loup-félin de la série et ce ne sera sûrement pas le dernier ! Néanmoins, j’ai encore le même reproche à faire par rapport aux personnages masculins et féminins principaux toujours très semblables, c’est dommage mais je commence à m’y faire et à me concentrer seulement sur l’histoire parallèle à l’histoire d’amour.

Comme dans les précédents tomes également, il y a une très bonne intrigue, cette fois-ci, un homme souhaite acquérir le territoire de la meute de Mercure et, en second plan, la menace des extrémiste toujours grandissante. J’ai hâte de voir une grosse bataille opposant Le Mouvement et les extrémistes ! Et surtout j’aimerais tellement avoir une histoire sur Cain !

C’est aussi un plaisir de retrouver les anciens personnages, de voir les bébés grandir, d’en voir de nouveaux arriver (biologiquement ou non) et de voir la meute s’agrandir et s’affirmer. Bref, j’adore toujours cette saga et ce deuxième tome a failli être un coup de cœur !

note4et

Mercy Thompson, tome 9 : L’Étreinte des Flammes – Patricia Briggs

mercy-thompson-tome-9-l-treinte-des-flammes-800744-264-432

resume-2La tension entre les faes et les humains est à son comble. Lorsque la meute est amenée à affronter un troll déchaîné, la présence d’Aiden, enfant humain enlevé il y a des siècles par les faes, pourrait bien être la seule chose susceptible d’empêcher la guerre qui s’annonce.

Prêts à le protéger coûte que coûte, Mercy, Adam et la meute devront défier le Marrok, les humains et les faes. Mais qui les protégera de celui qui a reçu l’étreinte des flammes ?

avisVous voyez ce moment où vous vous installez confortablement dans un fauteuil moelleux avec une tasse de chocolat chaud dans la main et que vous vous sentez super bien ? Eh bien à chaque nouveau tome de Mercy Thompson, c’est exactement ce que je ressens. Ça fait du bien de retrouver Mercy, Adam et la meute et de les accompagner dans de nouvelles aventures !

Cette fois-ci, Mercy et Adam se retrouvent malgré eux liés à la politique fae à cause d’un garçon , Aiden, plus tout à fait humain…

Le livre s’ouvre sur une scène plutôt marrante qui va servir de blague récurrente entre Adam et Mercy tout au long du livre. J’ai eu l’impression qu’Adam et Mercy devenaient encore plus complice au niveau des décisions importantes à prendre. En tout cas, plus de doute possible, ils sont bien un couple unis face au danger !

On ne présente plus Mercy Thompson, elle est toujours intrépide et courageuse et est toujours une jeune femme au cœur sur la main qui n’hésite pas à aider celui/celle dans le besoin. Adam est toujours l’Alpha respecté par sa meute. Adam affirme enfin qu’il en a totalement marre de la manière dont la meute traite Mercy, mieux vaut tard que jamais, son indifférence face au traitement de Mercy commençait clairement à me taper sur les nerfs ! J’ai eu un petit coup de cœur pour Aiden, le nouveau venu de ce tome. Malgré son apparence physique d’enfant, il n’en est pas un mais il a encore le caractère émotionnel d’un enfant et il est tout chou, tout mignon et sa relation avec Adam est quasi-paternelle ! J’espère qu’on le reverra dans les prochains tomes.

Pas de gros changements, pas de grosse révélation dans ce tome et très franchement, j’ai trouvé qu’il manquait un peu d’action même si l’auteur essaye de placer quelques scènes de combat éparpillées, ce n’est pas aussi excitant que dans les tomes précédents. Dans ce tome, on s’intéresse largement aux faes et à la position de Mercy, Adam et la meute vis-à-vis d’eux. On en apprend donc beaucoup sur eux et sur la politique fae. C’est un peu répétitif de devoir toujours se poser la question de qui est avec qui et qui fait quoi mais au final, tout est fait et tout est dit pour que le lecteur évite de se perdre et comprenne bien les enjeux du conflit avec les faes.

Bref malgré les petits points négatifs, ce 9ème tome est certes un peu moins friand en action, mais il reste un bon tome. Comme dans toutes sagas, il y a parfois des moments d’essoufflement mais généralement le ton est repris au tome suivant et là je suis sûre que ce sera le cas !
note 4et

The Mercury Pack, tome 1 : Spiral of Need – Suzanne Wright

25390016

resume-2Ally Marshall isn’t just a wolf shifter — she’s a Seer.
But a girl doesn’t exactly need special powers to know that Derren Hudson despises her entire kind. Disdain practically rolls off the Beta of the Mercury Pack . . . disdain mixed with a healthy dose of desire. And no matter how much the ruggedly handsome male appeals to her, this is one call of the wild she’s determined to ignore.
After one betrayal too many, Derren doesn’t have much use for Seers — except for Ally.
Forced into acting as her protector, he finds himself intensely and passionately drawn to the woman who incites his primal instinct to claim.
And when enemies target the pack, Ally’s gift may be just what the Mercury Pack needs.

Can he put his distrust aside, or will he force himself to turn his back on the one woman who makes his inner beast howl?

avisTandis qu’on découvre petit à petit la meute du Phénix (Déjà 5 tomes !), l’auteur a sorti une autre saga qui cette fois parle de la meute Mercure. Alors pour ceux qui n’ont pas lu ni le tome 4 ni le tome 5 de la meute du Phénix, la meute Mercure c’est la meute de Nick Axton et de Shaya (la meilleure pote de Taryn). Pour faire un petit résumé, comme Shaya n’est pas une Alpha, Nick a dû créer une nouvelle meute, la meute Mercure.

Ce premier tome est sur Derren Hudson, le Beta de la meute Mercure et sur Ally Marshall, une louve pas comme les autres puisque c’est une prophétesse (rappelez-vous, les prophétesses ont déjà été évoquées dans le tome 3 avec Marcus et Roni !). Et autant vous dire que les prophétesses n’ont pas vraiment une bonne réputation au sein des meutes, ils sont surtout connu pour être manipulateurs et menteurs. Le thème est toujours le même que dans La meute du Phénix, à savoir les âmes-sœurs refoulées, les loups garous et compagnie. Et pourtant, j’ai vraiment adoré, au même niveau que le premier tome de La meute du Phénix.

Tout d’abord, il y a vraiment beaucoup d’action, de suspens et même si l’intrigue est simple, j’ai été emportée ! J’ai juste adoré Ally, son pouvoir, sa répartie, ses forces et ses faiblesses, bref je l’ai adorée. Elle a la même caractéristique les autres femmes des livres de Suzanne Wright, elle est têtue et a ses propres convictions. Derren est intense, protecteur, mais encore une fois les deux personnages ressemblent étrangement à leurs homologues. Bon, c’est pas vraiment un soucis, j’aime beaucoup, mais c’est bien quelque chose que je reproche à l’auteure, encore et toujours. On parle encore du Mouvement mais là, on est beaucoup plus proche de celui-ci puisque Ally a des connaissances qui en font parti ! J’ai également adoré le personnage de Cain (c’est celui qui fait parti du Mouvement), déjà par le quiproquo crée involontairement par Cain et Ally mais aussi par son envie de protéger sa famille et le fait qu’il soit un peu fou-fou. Donc voilà, j’espère que l’un des tomes sera sur Cain même s’il appartient à une meute différente!

J’ai aussi beaucoup aimé cette nouvelle meute, encore petite et peu puissante. Elle reste néanmoins très similaire à la meute du Phénix, ils ont même droit à une réplique de Greta en la personne de la mère de Roni et de Nick (sympa la maman!)

Cette saga doit être lue après le quatrième tome pour comprendre tous les enjeux.
Bref, je suis satisfaite de cette nouvelle saga même s’il y a toujours quelque chose qui me gêne avec les personnages…note 4et

La Meute du Phénix, tome 5 : Ryan Conner – Suzanne Wright

la-meute-du-phenix-tome-5-ryan-conner-828337-264-432resume-2La plupart des loups solitaires sont dangereux. Mais Ryan Conner doit réviser son opinion lorsqu’il rencontre Makenna Wray, qui consacre sa vie à aider des solitaires en détresse – et qu’elle lui amène un jeune cousin recueilli dans son refuge. Sensuelle et pleine d’humour, Makenna semble prendre plaisir à l’irriter, surtout lorsqu’elle refuse de parler de son passé. Ryan est persuadé qu’elle est son âme sœur – et il est bien décidé à s’unir à elle, même s’il doit pour cela faire preuve de patience. Mais lorsqu’un alpha sinistre commence à tourner autour de la jeune femme, Ryan est prêt à sortir ses griffes…

avisJ’ai hésité longtemps avant de me lancer dans ce cinquième opus. Au final malgré quelques répétitions qui m’énervent toujours, j’ai retrouvé avec plaisir la meute du Phénix et ses nouveaux personnages. Cette fois-ci, nous faisons la rencontre de Makenna Wray, une solitaire qui préfère se débrouiller seule plutôt que de demander de l’aide et qui est bénévole dans un refuge pour les métamorphes solitaires. Comme vous avez dû le remarquer, ce tome-ci est sur Ryan Conner, le taciturne de la meute du Phénix. Pourtant, avec Makenna, les choses se goupillent bien et il commence à vouloir en savoir plus sur elle et à la désirer.

J’ai adoré le personnage de Makenna, elle est indépendante mais n’est pas une combattante, elle est forte et sait s’affirmer et elle est ultra… superstitieuse ! Bon petit bémol dans son personnage, comme pas mal des personnages principaux (féminins ET masculins) des tomes précédents, elle rejette tout de suite la possibilité même infime que Ryan soit son âme sœur. D’un autre côté, Ryan est taciturne, protecteur, et grogne très souvent plutôt que d’utiliser des mots pour s’exprimer. Les enfants adorent Ryan et bien qu’il soit réservé sur ses sentiments, on voit bien que Ryan adore aussi les enfants ! On en apprend également beaucoup sur son passé pas tout rose. Bref, Makenna et Ryan forment un couple plutôt hétéroclite et c’est qui fait leur charme. Makenna amène également la meute à faire de nouvelles connaissances mignonnes et mystérieuses qui introduisent le prochain tome.

Ce cinquième tome est aussi bon au niveau de l’intrigue que les précédents, un loup Alpha veut s’emparer du refuge où Makenna est bénévole pour d’obscures raisons, les extrémistes sont impliqués, le Mouvement est (de nouveau) évoqué… Bref, c’était très intéressant d’autant qu’on en apprend également plus sur le Conseil qui règle les problèmes entre métamorphes.

Les points qui m’ont encore une fois énervé par rapport aux autres tomes :
Greta : sérieusement, je comprends, elle est de la famille de Trey, on ne fait pas de mal à la famille mais la façon dont elle traite (presque) toutes les femmes accueillies dans la meute… elle est vraiment abjecte !
Les personnages féminins : Toujours une répartie d’enfer et une personnalité très forte.
Les personnages masculins : Toujours possessifs et dominateurs.
Le sentiment que tout se déroule toujours de la même manière : Le mec rencontre la fille, boum! désir instantané de posséder et protéger la fille eeeet ils se rendent compte qu’ils sont des âmes sœurs oh et la bataille finale parce qu’il en faut toujours une à la fin. Pfiou !

En conclusion, c’est une bonne suite mais je souhaiterais tellement avoir un peu plus de diversité dans les personnages.note 3et

Rachel Morgan, tome 1 : Sorcière pour l’Échafaud – Kim Harrison

rachel-morgan,-tome-1---sorciere-pour-l--chafaud-97068-250-400

Jenaimepas

Sexy, chasseuse et… sorcière!

Rachel Morgan est une jeune trentenaire comme les autres… mais il ne faut pas se fier aux apparences: c’est une sorcière! Elle a mis ses sortilèges au service des flics de Cincinntani car vampires, loups-garous, fées et autres créatures de la nuit ont fait leur coming out!
Mais tout ça, c’est fini. Après sept ans passés à traquer les criminels qui se cachent parmi les êtres magiques, Rachel Morgan démissionne et lance sa propre agence.
Le seul problème, c’est que personne n’est censé quitter cette police très spéciale, et Rachel se retrouve illico traquée par des tueurs munis d’un bel assortiment de malédictions bien vicieuses. Le seul moyen de s’en sortir? S’associer avec une vampire envoûtante et pour le moins inquiétante… et faire tomber le baron de la drogue local. Mais question danger, c’est passer de Charybde en Scylla…

Sans titre 1

Alerte, abandon ! Je n’ai vraiment pas eu le courage de finir ce livre et je suis restée au premier tiers du livre environ, je ne pourrais pas en dire donc beaucoup si ce n’est le pourquoi du comment j’ai abandonné ce livre.

Le résumé promettait tous les éléments que je recherche dans la catégorie bit-lit : des vampires, des sorcières, de l’action, un concept original ! On suit donc Rachel Morgan qui décide de quitter le SO (espèce de police composé d’outres), sauf que le SO ne laisse partir personne et place un contrat sur sa tête (Pourquoi ? Je ne sais pas et même si je n’ai pas lu tout le livre, je présume que nous n’aurons pas la réponse à cette question dès le premier tome).

Mais malheureusement, la partie que j’ai lu est lente et bien longue et le peu d’action est entaché par de gros pavés décrivant toute l’histoire des créatures surnaturelles, pleins de détails et de blabla lassant. Avoir quasiment toutes les infos d’un coup, ça ralentit l’histoire et ça ennuie pas mal le lecteur, c’est en tout cas ce que j’ai ressenti. Je me suis également perdue avec les catégories de vampires et les catégories de sorcières et bref, c’était barbant !

Je n’ai pas particulièrement apprécié Rachel, elle est impulsive mais également prudente et plutôt ignorante sur certains sujets essentiels (surtout à propos des vampires). Seul personnage intéressant et qui a retenu mon attention grâce à ses interventions ; Jenks, le pixie accompagnant Rachel dans ses mésaventures.

En bref, j’ai lu que les tomes suivants sont sympas à lire et que la suite vaut que le coup d’œil mais ce sera sans moi…

Name

Anita Blake, tome 22 : Affliction – Laurell K. Hamilton

anita-blake,-tome-22---affliction-647541-250-400 (1)

bof

Les zombies sont de retour et certains doivent être détruits. Pour cela, il suffit d’appeler Anita Blake. Jusqu’à présent elle ne les avait jamais vraiment considéré comme une véritable menace. Mais elle n’avait jamais non plus entendu parler de spécimens qui pouvaient causer la mort d’êtres humains dans d’horribles souffrances à cause de ce que les médecins commencent à nommer la « maladie zombie ». Ces créatures chassent le jour et sont aussi rapides et forts que des vampires. Et bien sûr, s’ils vous mordent, vous devenez comme eux…

Sans titre 1

J’avoue j’ai longtemps hésité à lire ce nouvel opus et même si j’étais d’abord enchantée de relire les aventures d’Anita Blake et de ses magnifiques amants, je suis ressortie plus que déçue de cet énième tome.

Le résumé était alléchant mais également trompeur… Il nous promet une nouvelle aventure rempli de zombies pas comme les autres et pourtant, les trois quarts du livre sont concentrés sur la situation amoureuse d’Anita. Si vous suivez un peu la série, Anita est en ménage avec deux hommes sauf que c’est un tabou ce genre de chose en temps normal mais en plus ce sont tous les deux des métamorphes ! Bref, Anita ne fait que parler de ça et les gens autour d’elle ne font que ça aussi. La promesse est non tenue, je me suis ennuyée avec ces nouveaux zombies dont le problème est réglé en deux temps trois mouvements et j’ai été agacée par la multitude d’allusion au ménage à trois d’Anita.

En refermant ce livre, je suis donc parvenu à la conclusion que la série s’essouffle et que l’attrait des premiers tomes a vite disparue. Je n’arrive d’ailleurs pas à voir une fin intéressante aux aventures d’Anita (y en aura t-il une un jour ?) Cependant, cette suite plaira sûrement aux fans qui suivent la série depuis ses débuts.

Name