Rachel Morgan, tome 1 : Sorcière pour l’Échafaud – Kim Harrison

rachel-morgan,-tome-1---sorciere-pour-l--chafaud-97068-250-400

Sexy, chasseuse et… sorcière!

Rachel Morgan est une jeune trentenaire comme les autres… mais il ne faut pas se fier aux apparences: c’est une sorcière! Elle a mis ses sortilèges au service des flics de Cincinntani car vampires, loups-garous, fées et autres créatures de la nuit ont fait leur coming out!
Mais tout ça, c’est fini. Après sept ans passés à traquer les criminels qui se cachent parmi les êtres magiques, Rachel Morgan démissionne et lance sa propre agence.
Le seul problème, c’est que personne n’est censé quitter cette police très spéciale, et Rachel se retrouve illico traquée par des tueurs munis d’un bel assortiment de malédictions bien vicieuses. Le seul moyen de s’en sortir? S’associer avec une vampire envoûtante et pour le moins inquiétante… et faire tomber le baron de la drogue local. Mais question danger, c’est passer de Charybde en Scylla…

Alerte, abandon ! Je n’ai vraiment pas eu le courage de finir ce livre et je suis restée au premier tiers du livre environ, je ne pourrais pas en dire donc beaucoup si ce n’est le pourquoi du comment j’ai abandonné ce livre.

Le résumé promettait tous les éléments que je recherche dans la catégorie bit-lit : des vampires, des sorcières, de l’action, un concept original ! On suit donc Rachel Morgan qui décide de quitter le SO (espèce de police composé d’outres), sauf que le SO ne laisse partir personne et place un contrat sur sa tête (Pourquoi ? Je ne sais pas et même si je n’ai pas lu tout le livre, je présume que nous n’aurons pas la réponse à cette question dès le premier tome).

Mais malheureusement, la partie que j’ai lu est lente et bien longue et le peu d’action est entaché par de gros pavés décrivant toute l’histoire des créatures surnaturelles, pleins de détails et de blabla lassant. Avoir quasiment toutes les infos d’un coup, ça ralentit l’histoire et ça ennuie pas mal le lecteur, c’est en tout cas ce que j’ai ressenti. Je me suis également perdue avec les catégories de vampires et les catégories de sorcières et bref, c’était barbant !

Je n’ai pas particulièrement apprécié Rachel, elle est impulsive mais également prudente et plutôt ignorante sur certains sujets essentiels (surtout à propos des vampires). Seul personnage intéressant et qui a retenu mon attention grâce à ses interventions ; Jenks, le pixie accompagnant Rachel dans ses mésaventures.

En bref, j’ai lu que les tomes suivants sont sympas à lire et que la suite vaut que le coup d’œil mais ce sera sans moi…

Anita Blake, tome 22 : Affliction – Laurell K. Hamilton

anita-blake,-tome-22---affliction-647541-250-400 (1)

Les zombies sont de retour et certains doivent être détruits. Pour cela, il suffit d’appeler Anita Blake. Jusqu’à présent elle ne les avait jamais vraiment considéré comme une véritable menace. Mais elle n’avait jamais non plus entendu parler de spécimens qui pouvaient causer la mort d’êtres humains dans d’horribles souffrances à cause de ce que les médecins commencent à nommer la « maladie zombie ». Ces créatures chassent le jour et sont aussi rapides et forts que des vampires. Et bien sûr, s’ils vous mordent, vous devenez comme eux…

J’avoue j’ai longtemps hésité à lire ce nouvel opus et même si j’étais d’abord enchantée de relire les aventures d’Anita Blake et de ses magnifiques amants, je suis ressortie plus que déçue de cet énième tome.

Le résumé était alléchant mais également trompeur… Il nous promet une nouvelle aventure rempli de zombies pas comme les autres et pourtant, les trois quarts du livre sont concentrés sur la situation amoureuse d’Anita. Si vous suivez un peu la série, Anita est en ménage avec deux hommes sauf que c’est un tabou ce genre de chose en temps normal mais en plus ce sont tous les deux des métamorphes ! Bref, Anita ne fait que parler de ça et les gens autour d’elle ne font que ça aussi. La promesse est non tenue, je me suis ennuyée avec ces nouveaux zombies dont le problème est réglé en deux temps trois mouvements et j’ai été agacée par la multitude d’allusion au ménage à trois d’Anita.

En refermant ce livre, je suis donc parvenu à la conclusion que la série s’essouffle et que l’attrait des premiers tomes a vite disparue. Je n’arrive d’ailleurs pas à voir une fin intéressante aux aventures d’Anita (y en aura t-il une un jour ?) Cependant, cette suite plaira sûrement aux fans qui suivent la série depuis ses débuts.

Les Ombres de la Nuit, Tome 13 : Poison éternel – Kresley Cole

les-ombres-de-la-nuit,-tome-13---sweet-ruin-744977-250-400

Héritier d’un royaume gravement menacé par la sorcière Nix, Rune est envoyé sur Terre afin de l’éliminer. Sa traque le mène à La Nouvelle-Orléans, où il fait la rencontre de Joséphine. S’il a connu nombre de femmes durant son existence, qu’il a séduites en jouant de ses charmes, c’est à son tour d’être profondément troublé. Malgré l’attirance qu’il éprouve pour Josephine, Rune la suspecte toutefois d’être une espionne de Nix ; ce qui se confirme lorsqu’elle le mord tout à coup. Rune comprend alors que cette sublime créature est non seulement une vampire, mais qu’elle peut également lire dans ses pensées, faisant ainsi courir aux siens un immense danger…

J’ai passé les deux dernières semaines à lire cette saga. Pas la peine de vous le crier, j’ai adoré cette saga (bon elle est pas encore fini mais je l’adore quand même) notamment à cause de la diversité des espèces ainsi que de la mythologie omniprésente.

Mais je pense que ce dernier tome sorti est l’un des meilleurs de toute la saga. Avant de le lire, je pensais que la saga devenait un peu trop redondante.

Sauf que cette fois-ci, notre héroïne veut le grand amour ! Ce que Rune ne peut pas lui donner vu que sa mission c’est d’obtenir des informations par le sexe. Donc elle rejette en bloc Rune jusqu’à ce qu’il lui promette l’exclusivité. Comparé aux autres tomes, Rune et Jo sont dans leur petit monde et ont très peu d’interaction avec les personnages des bouquins précédents et c’est surtout pour nous introduire de nouveaux personnages, le Morior. Et ça promet d’être intéressant ! Ils sont tous super puissant, ont tous une mission spécifique et obéissent à une seule personne, le mystérieux Orion. Si vous avez lu les tomes précédents (vaut mieux avant de lire le tome 13 mais on sait jamais !) vous saurez que Nïx et le Vertas vont lutter contre le Morior puisque ce dernier veut l’Apocalypse.

Autre point que j’ai adoré dans ce tome : Nïx ! Nïx est largement plus présente que dans les autres tomes. Elle est plus folle aussi mais j’adore sa façon d’avoir toujours un coup d’avance sur tout les autres. Le meetic du Mythos c’est Nïx… Déesse de l’Accession ? Plutôt Déesse des Âmes Sœurs ! Nïx est également plus violente ! Et c’est que là que je me suis rendue compte que Nïx est super puissante !

J’attend toujours l’apothéose de cette saga, je veux une grosse bagarre ! Et je sens que je vais hurler si elle n’arrive pas bientôt !

En conclusion, un tome en plus qui m’a sorti de ma lassitude par rapport aux autres tomes. L’histoire est différente et avec d’autres enjeux (avec le Morior). J’en attend un peu plus mais la plume de l’auteure et son univers sont toujours très efficace.

Le Prince des Ténèbres, tome 3 : Combustion Spontannée – Jeaniene Frost

Le prince des ténèbres, tome 3 : Combustion Spontannée - Jeaniene FrostLeila a beaucoup appris au cours de ses dernières années mais pas comment être un vampire ni comment être mariée au plus célèbre d’entre eux ! Se conformer à cela la place dans une situation précaire, oscillant entre la passion et le danger au moment même où le réel péril s’annonce… Vlad doit combattre un ennemi vieux de plusieurs siècles dont le pouvoir égal le sien. Et si Vlad n’a pas peur pour lui-même, il craint pour Leïla parce que son ennemi sait qu’elle est sa plus grande faiblesse. Alors que son désir de surprotéger Leïla la conduise à s’éloigner de lui, l’amour de Vlad pour sa jeune épouse n’est-il pas ce qui risque de les condamner tous les deux ?

Un troisième (dernier ?) tome qui m’a laissée perplexe… J’aime beaucoup le Vlad de Jeaniene Frost, mais je ne supporte pas (plus) Leila. Je viens de m’en rendre compte ce troisième tome. Leila est juste… elle doute trop des personnes qui tiennent à elle, elle doute de l’amour de Vlad tellement qu’elle cherche toujours les preuves de son amour, de la loyauté de Maximus,… Cat et Leila sont au final, très éloignées l’une de l’autre. La confiance en elle-même de Cat ne se retrouve pas chez Leila et ça m’a agacé plus d’une fois, malgré la manifestation de courage et de sangfroid de Leila, celle-ci ne m’a pas convaincue. Et parfois Leila est tellement lente à comprendre ce qu’il se passe !

L’intrigue est toujours la même et ça en devient lassant; vont-ils réussir à éliminer le pire ennemi de Vlad ? Depuis le premier tome, l’intrigue est la même, j’ai tendance à croire qu’on aurait juste pu bouclé toute cette histoire en un tome, bien gros. Mais non ! Autant essorer le personnage de Vlad et la relation Vlad/Leila, jusqu’à la dernière goutte ! Toujours un traître présent, la capture et la torture de Leila etc. Du déjà-vu quoi ! D’ailleurs, Leila semble se remettre bien vite de ce qu’elle a subit, elle s’est fait torturée à un niveau de malade et elle s’en remet en quelques jours ? Seules les dernières pages sont intéressantes avec l’introduction d’un personnage que je ne m’attendais pas à retrouver là (Il a le même prénom qu’une partie de mon pseudo…).

Malgré tous ces défauts (Bon je n’en veux qu’à Leila, donc ça passe), je me suis quand même jetée dessus dès que je l’ai eu en main. Retrouver Vlad, mais aussi quelques passages de Bones et de Cat ainsi que Mencheres (qui est LE personnage que j’adore dans cette série), c’était vraiment un plaisir.