The Mercury Pack, tome 1 : Spiral of Need – Suzanne Wright

25390016

resume-2Ally Marshall isn’t just a wolf shifter — she’s a Seer.
But a girl doesn’t exactly need special powers to know that Derren Hudson despises her entire kind. Disdain practically rolls off the Beta of the Mercury Pack . . . disdain mixed with a healthy dose of desire. And no matter how much the ruggedly handsome male appeals to her, this is one call of the wild she’s determined to ignore.
After one betrayal too many, Derren doesn’t have much use for Seers — except for Ally.
Forced into acting as her protector, he finds himself intensely and passionately drawn to the woman who incites his primal instinct to claim.
And when enemies target the pack, Ally’s gift may be just what the Mercury Pack needs.

Can he put his distrust aside, or will he force himself to turn his back on the one woman who makes his inner beast howl?

avisTandis qu’on découvre petit à petit la meute du Phénix (Déjà 5 tomes !), l’auteur a sorti une autre saga qui cette fois parle de la meute Mercure. Alors pour ceux qui n’ont pas lu ni le tome 4 ni le tome 5 de la meute du Phénix, la meute Mercure c’est la meute de Nick Axton et de Shaya (la meilleure pote de Taryn). Pour faire un petit résumé, comme Shaya n’est pas une Alpha, Nick a dû créer une nouvelle meute, la meute Mercure.

Ce premier tome est sur Derren Hudson, le Beta de la meute Mercure et sur Ally Marshall, une louve pas comme les autres puisque c’est une prophétesse (rappelez-vous, les prophétesses ont déjà été évoquées dans le tome 3 avec Marcus et Roni !). Et autant vous dire que les prophétesses n’ont pas vraiment une bonne réputation au sein des meutes, ils sont surtout connu pour être manipulateurs et menteurs. Le thème est toujours le même que dans La meute du Phénix, à savoir les âmes-sœurs refoulées, les loups garous et compagnie. Et pourtant, j’ai vraiment adoré, au même niveau que le premier tome de La meute du Phénix.

Tout d’abord, il y a vraiment beaucoup d’action, de suspens et même si l’intrigue est simple, j’ai été emportée ! J’ai juste adoré Ally, son pouvoir, sa répartie, ses forces et ses faiblesses, bref je l’ai adorée. Elle a la même caractéristique les autres femmes des livres de Suzanne Wright, elle est têtue et a ses propres convictions. Derren est intense, protecteur, mais encore une fois les deux personnages ressemblent étrangement à leurs homologues. Bon, c’est pas vraiment un soucis, j’aime beaucoup, mais c’est bien quelque chose que je reproche à l’auteure, encore et toujours. On parle encore du Mouvement mais là, on est beaucoup plus proche de celui-ci puisque Ally a des connaissances qui en font parti ! J’ai également adoré le personnage de Cain (c’est celui qui fait parti du Mouvement), déjà par le quiproquo crée involontairement par Cain et Ally mais aussi par son envie de protéger sa famille et le fait qu’il soit un peu fou-fou. Donc voilà, j’espère que l’un des tomes sera sur Cain même s’il appartient à une meute différente!

J’ai aussi beaucoup aimé cette nouvelle meute, encore petite et peu puissante. Elle reste néanmoins très similaire à la meute du Phénix, ils ont même droit à une réplique de Greta en la personne de la mère de Roni et de Nick (sympa la maman!)

Cette saga doit être lue après le quatrième tome pour comprendre tous les enjeux.
Bref, je suis satisfaite de cette nouvelle saga même s’il y a toujours quelque chose qui me gêne avec les personnages…note 4et

Publicités

Une réflexion sur “The Mercury Pack, tome 1 : Spiral of Need – Suzanne Wright

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s