Si on nous l’avait dit – Laura Trompette

si-on-nous-l-avait-dit-726603-250-400Jenaimepas

Résumé : Dans sa Corrèze natale, Alice Perret rêve de jours moins monotones, tout en acceptant avec bienveillance sa routine au sein de la ferme de ses parents. Elle mène en réalité une double existence : si Alice n’est personne dans sa campagne, elle est quelqu’un en ligne. L’arrivée impromptue de Nolan Sharp, businessman anglais en vadrouille dans l’hexagone, va renverser l’ordre établi. En l’espace de vingt-quatre heures, un événement tragique va rapprocher ces deux êtres qui n’étaient en rien prédisposés à se connaître, encore moins à s’attacher…

Sans titre 1

Une sortie de Mars que j’attendais et que j’avais très envie de lire. Me voilà bien déçue ! J’ai parcouru très rapidement le livre sans vraiment m’attacher aux personnages, tout simplement parce que je ne les ai pas trouvé attachant. Mais alors pas du tout !

Tout d’abord, j’ai trouvé l’histoire banale. Rien ne m’a donné envie de le lire, pas une once d’intrigue, de suspens, de truc qui donne envie de tourner les pages. Nada.

Alice (j’adore ce prénom, mince!) est fille de fermière, elle se sent mal dans une routine qui l’ennuie. Mais un jour Nolan, un beau et riche british, tombe en panne devant chez elle. En pleine campagne !

Je n’ai absolument rien ressenti pour Nolan, je l’ai trouvé vide pareil pour Alice. Comme s’ils n’étaient que des coquilles vides qui suivent le schéma classique de la romance classique : rencontre, coup de foudre,…

Si on parlait de l’écriture maintenant ? Je l’ai trouvée aussi fade que les personnages. Les triples points d’exclamation m’ont agacés, le manque de verbe de parole m’a énervé, les dialogues sont nazes, l’histoire manque d’originalité, de piment, de tout quoi ! Bref, qu’apprend t-on aux auteurs de nos jours ? Non, on n’a pas besoin de mettre des tas de points d’exclamation pour exprimer la surprise ou la colère, pas besoin non plus des majuscules.

Bref tout ça pour dire que je suis déçue de cette auteure, de son style d’écriture, de ses histoires sans fond. Si on me l’avait dit, je l’aurais pas lu 😉

Je me demande s’il y aura un deuxième tome… de toute façon, je ne le lirais pas.

Publicités

13 réflexions sur “Si on nous l’avait dit – Laura Trompette

  1. Déjà le résumé en lui même ne m’attirait pas: Une jeune fille qui s’ennuie dans sa campagne profonde, qui comme par hasard, va avoir l’opportunité de croisé un riche anglais qui tombe en panne de voiture devant chez elle… Mouais. C’est aussi crédible que « L’amour est dans le pré » !
    C’est encore la même trame d’histoire qui a été utilisé des milliard de fois ! J’ai hâte de tomber sur une romance innovante qui me chamboule totalement.
    Mais pour le moment, je préfère encore taper la discute avec la patronne diabolique que de lire une histoire prévisible et déjà vue.

    J'aime

  2. Tout comme Puy des Livres, je n’avais pas spécialement envie de le lire, et je suis désormais certaine de ne jamais le lire.
    Dommage que ta lecture ne t’aie pas plu, j’espère que la prochaine sera meilleure.

    J'aime

      1. Si une série est bonne, on a forcément envie de connaître la suite, mais pas forcément dans l’immédiat. Je sais, ça n’aide pas, mais je n’ai lu aucun de ces romans, juste entendu parler, alors pour conseiller, ce n’est pas terrible…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s